Les galettes de Pont-Aven (1975))Le Sauvage (1975)

Comédies françaises Années 70

Pas de problème ! (1975) par Sébastien Raymond


PAS DE PROBLÈME ! (1975)

classe 4

Résumé :

Un homme poursuivi par deux tueurs vient mourir dans l’appartement d’Anita. Tout juste sortie de prison et ne voulant pas être questionnée par la police, elle décide de cacher le cadavre dans le coffre de la voiture d’un jeune homme qu’elle vient de rencontrer. Mais le père de ce dernier prend la voiture pour aller à Annecy. Une course poursuite pas comme les autres débute.

unechance 7

Critique :

Après Quelques messieurs trop tranquilles, Georges Lautner dans sa peur de vieillir veut quelque peu se débarrasser des anciens qui ont fait sa fortune et se tourne résolument vers la jeunesse triomphante, incarnée dans ce film-ci par une Miou-Miou resplendissante et un Henri Guybet encore tout chaud sorti du Café de la Gare.

Beaucoup de comédiens issus du Café-Théâtre viennent donner la réplique à ceux du Boulevard. Lautner joue les entremetteurs et mêle les âges, constituant une étonnante distribution. On est donc bien dans une réplique de qu'il avait déjà fait sur les Quelques messieurs.... On aperçoit même Patrick Dewaere en barman de la boîte de nuit.

ladoublure 3

Pour se faire, il s'adjoint à nouveau les services du jeune Jean-Marie Poiré. L'association donne de la même manière un scénario prometteur, alléchant sur le papier, mais qui bizarrement n'aboutit pas vraiment. Faute de rythme sans doute. En effet, la comédie est parfois poussive.

Certes, le film dispose les charmants atours du road-movie. Dans cette configuration, les délicats liens, un peu flous, d'amitié ou d'amour, que nouent certains personnages sont assez ambigus et incertains pour susciter un léger intérêt. Lautner ne peut s'empêcher de faire tomber son soufflé avec des scènes un peu grotesques, ici avec de la tarte à la crème ou là avec du nichon impudique. 

Alors, on s'amuse essentiellement des prestations des comédiens et de cette histoire de cadavre aussi ambulant qu'encombrant. On s'imagine la fin, on l'attend et l'on déchante.

Comme souvent d'ailleurs, la récompense provient du voyage et non de son dénouement. Sympathique pour la jeune et éclairante Miou-Miou, l'extraterrestre Bernard Menez et pour une fois le furibard et sévère Jean Lefebvre, le film ne parvient pas cependant à décoller. Dommage.

Anecdotes :

  • La chanson “à peu près” titre Ya pas de problème nous est interprétée par Boulou Elios et Los Gitanos.

  • Alors que l’homme assassiné entre dans l’appartement et vient tomber dans le salon d’Anita, la chanson qu’on entend, Platon est en fait interprétée par Jean-Marie Poiré, le co-scénariste. A ses débuts, le futur réalisateur du Père Noel est une ordure ou des Visiteurs était le chanteur du groupe The Frenchies sous le pseudonyme de Martin Dune.

  • La chanson Label Motel qu’on entend dans la boîte de nuit est également chantée par Jean-Marie Poiré (aka Martin Dune).

  • Ceux qui connaissent bien le cinéma de Georges Lautner auront noté que le personnage joué par Jean Lefebvre s’appelle Michalon comme ceux qu’il a joué dans Ne nous fâchons pas et Quelques messieurs trop tranquilles du même cinéaste.

Séquences cultes :

Course-poursuite

Passage aux douanes

Vous avez vu le film ?

Retour à l'index