Le Cavaleur (1979)Cause toujours tu m'intéresses ! (1979)

Comédies françaises Années 70

Coup de tête (1979)  par Alexis06


COUP DE TÊTE (1979)

Résumé :

Francis Perrin joue au foot pour la ville de Trincamp, alors que le président fait une visite, Francis veut se démaquer et bouscule le joueur vedette : Berthier. Il est renvoyé de l'équipe de football, puis de son travail. Commençant à devenir un vagabond, alors qu'il va quitter la ville de Trincamp, il est arrêté pour un viol qu'il n'a pas commis. Mais alors qu'il purge sa peine en prison, un accident de la route des joueurs de Trincamp lui permet de revenir dans l'équipe le temps d'une permission. Mais Francis, s'échappe et veut aller réellement violer sa présumée victime. Mais alors qu'il va le faire, il n'y arrive pas, et s'en va. Mais Stéphanie, sa supposée victime le rattrape et ils commencent à faire connaissance avant que Francis soit repris par la police. Il joue le match et marque 2 buts qui assurent la victoire de l'équipe de Trincamp. Il devient alors le dieu de la ville. Le lendemain Stéphanie vient voir Francis et lui dit qu'elle a la preuve que c'était Berthier son agresseur, elle va le faire condamner. Francis demande 6 jours à Stéphanie et met au point sa vengeance.

Critique :

On officie ici dans le monde du football. Réalisé par Jean-Jacques Annaud (L'Ours, Deux Frères, Le Nom de la Rose) avec l'aide de Francis Veber (Le Jouet, La Chèvre, Les Fugitifs) qui signe également les dialogues et le scénario du film.

Outre Patrick Dewaere, on retrouve à ses côtés une pléiade d'acteurs connus des années 70 - 80 : Gerard Hernandez, Jean Bouise, Michel Aumont, Robert Dalban, Bernard-Pierre Donnadieu, Michel Fortin, Mario David, etc. la vedette féminine aux côtés de Dewaere étant la très jolie France Dougnac (Les Pétroleuses, Le Concierge, L'Horoscope) qui n'a pourtant qu'un rôle bien assez mince. Le film démontre comment, en ayant un statut de vedette de foot, on devient pratiquement intouchable et tout est fait pour que rien ne vous arrive à partir du moment où vous assurez la victoire de l'équipe. Le film démontre assez bien l'endoctrinement de la foule par rapport à ce jeu, qui est prête à tout passer du moment que sa ville gagne. Ils deviennent de par ce fait aveugles et sourds ! 

Dewaere nous livre une prestation extraordinaire de mon point de vue, d'autant que ça ne tient à pas grand-chose : l'attitude ! Les attitudes qu'ils prend tout au long du film sont juste exceptionnelles, voir par exemple la scène du commissariat avec son 'interrogatoire'. Ou bien encore la scène lorsqu'il est emmené dans sa chambre d'hôtel juste après le match. C'est bien filmé, avec pas mal d'extérieurs, et une fois encore Dewaere ne déroge pas à la scène où il se dénude : je ne sais pas si c'était une manie de l'acteur, mais c'est une scène récurrente depuis déjà 3 films de je traite sur lui. Les seconds rôles assurent à la perfection leurs rôles de faux culs et d'hypocrites plus faux les uns que les autres.

La scène du dîner est somme toute un final assez magistral. Seule la scène où Dewaere commence le viol de Stéphanie pourra être dérangeante, tant l'actrice France Dougnac la joue avec conviction, personnellement je n'étais pas bien en la regardant. Néanmoins, je trouve que l'histoire s'essouffle assez vite, et on a rapidement (vers le milieu du long-métrage à peu près) envie que ça se termine, tant des longueurs sont présentes. Soit le film ne va pas assez loin dans le sujet qu'il traite pour intéresser le spectateur, soit il manque ce petit quelque chose pour nous accrocher, je n'arrive pas vraiment à le définir. 

La musique de Pierre Bachelet, est certes pas trop mauvaise, mais n'est pas non plus une création exceptionnelle. Bref, on ne gardera pas un souvenir mémorable du film, malgré une ou deux bonnes scènes de rires, comme celle où Francis revient à la prison et qu'il est accueilli par le directeur, et qu'il ne veut plus repartir. Je ne dirai pas qu'il est indispensable dans la filmothèque de Dewaere. D'ailleurs le film marchera de façon mitigée avec un peu plus de 902 milles entrées en France, et 92 milles entrées en Espagne. Pas vraiment un carton. Le film est disponible en BluRay et DVD.

Anecdotes :

  • Jean Bouise fut primé en recevant le César du meilleur acteur dans un second rôle en 1980.

  • Le film a pas mal d'acteurs de doublage de films et d'animés. Ainsi, Marie, la fille que Dewaere va voir lorsque 'la bête' n'est pas là et l'appelle en faisant le pigeon qui roucoule, n'est autre que Dorothée Jemma, bien connue des fans d'animation japonaise pour être la célèbre voix de Madoka, l'héroïne du dessin animé Japonais 'Max et Compagnie' ('Kimagure Orange Road' en version originale) qui fut diffusé sur La 5.

  • Dans le film « Les Petits Mouchoirs », Marion Cotillard voit « Coup de Tête » à la télévision, après avoir couché avec son amant d'un soir.

Séquences cultes :

Retour à l'index