Saison 1Saison 1

El Ministerio del Tiempo

Présentation 


NOUVEAU - Retrouvez la présentation et le guide des épisodes de la saison 1 de El Ministerio del Tiempo par Estuaire44 sur Le Monde des Avengers : http://theavengers.fr/index.php/hors-serie/annees-2000/el-ministerio-del-tiempo-2015Rejoignez la discussion autour de El Ministerio del Tiempo sur notre forum : http://avengers.easyforumpro.com/t6191-serie-el-ministerio-del-tiempo

Posted by Le Monde des Avengers on Friday, November 27, 2015

A Madrid, le Palais de la Duchesse de Sueca abrite l’institution la plus secrète de l’état espagnol : le Ministère du Temps, fondé en 1491 par Isabelle la Catholique. Connu seulement du Roi, du Président du Gouvernement (dont il dépend directement) et d’une poignée de collaborateurs triés sur le volet, le Ministère a la lourde charge de veiller à la préservation de l’Histoire de l’Espagne et donc du monde actuel. En effet, le public ignore qu’il existe des Portes ouvrant sur le Passé, franchissables dans les deux sens. Des individus mal intentionnés les utilisent régulièrement afin de détourner l’Histoire à leur profit. Le Ministère a formé plusieurs patrouilles chargées de contrer les comploteurs à travers le Temps. Ces équipes se composent d’agents contemporains, mais aussi d’individus recrutés lors d’expéditions dans le passé, en provenance d’époques très variées.

ministerio pres 0

La série va narrer les aventures mouvementées vécues par l’une d’entre elles, composée de trois agents récemment incorporés et ne tardant pas à s’illustrer. Chef du groupe, Amelia, issue de la haute bourgeoise barcelonaise et l’une des premières femmes universitaires espagnoles à la fin du XIXème siècle, est une surdouée dotée d’une mémoire photographique. En provenance de 1570, Alonso, membre des Tercios, l’élite de l’armée espagnole du Siècle d’Or, est un spécialiste en stratégie militaire et en recours à la manière forte. Infirmier contemporain, Julián brille par son courage intrépide et le peu d’importance qu’il accorde à sa propre vie, car traumatisé par la mort de sa femme lors d’un accident de la route. Tous trois doivent obéir à leurs supérieurs, Ernesto et l’énigmatique Irène les ayant recrutés, mais aussi rendre compte aux représentants du Gouvernement. Il faut dire que la menace s’est accrue depuis qu’une agente renégate, Lola, monnaye à prix d’or les secrets des Portes. Mais les agents doivent eux-mêmes veiller à résister à des tentations personnelles.

ministerio pres 1

Diffusée par la  première chaîne publique espagnole (Televisión Española, TVE) de février à avril 2015 et initialement prévue pour une unique salve de six téléfilms de 70 minutes,  El Ministerio del Tiempo connut un écho inattendu. Si l’audimat demeure simplement de bonne tenue (2,5 millions de spectateurs en moyenne), les passionnés surnommés les Ministericos, se montrent très actifs sur les réseaux sociaux et la critique salue unanimement le succès de la série. La TVE s’insère d’ailleurs dans le modernisme en relayant le mouvement par un site dynamique, La Puerta del Tiempo. Fin mars 2015, les Ministericos ont la satisfaction d’apprendre que la commande d’une deuxième saison, avec treize nouvelles aventures du trio vedette.

ministerio pres 2

De fait, El Ministerio del Tiempo  se situe aux avant-postes d’un mouvement voyant une profusion d’excellentes séries être produites en Espagne, mais aussi dans les différents pays européens, notamment propulsées par le secteur public. TVE, aux productions souvent de qualité, mais traditionnellement assez patrimoniales, a ainsi récemment diffusé Amar en tiempos revueltos (2005-2012), élégant feuilleton sentimental prenant place durant la Guerre Civile et le Franquisme,  Los Misterios de Laura (2009-2014), série policière adaptée dans plusieurs pays, y compris aux USA par NBC, ou encore Isabel (2012-2014), fastueuse chronique, en rien académique, du règne fondateur de la Reine Catholique.

ministerio pres 3

Isabel aura d’ailleurs le même showrunner que El Ministerio del Tiempo, Javier Olivares,  et cet historien de formation organisera bien entendu un crossover entre les deux programmes. Mais, à partir d’un sujet propice à l’aventure (et présentant quelques similitudes avec une série comme Stargate SG-1), le Ministère va développer un intérêt propre. Installer une administration gestionnaire du voyage temporel et composer une équipe de personnes provenant d’époques différentes se montre ainsi original. Surtout, Olivares va introduire un virage à 180° vis-à-vis des séries historiques classiques de TVE, souvent de qualité, mais au ton très pédagogique, parfois déclamatoire, où le discours prédomine largement sur l’action. Le Ministère est ainsi pensé avant tout comme un divertissement, dans lequel les éléments d’analyses historiques ou sociales demeurent seulement en filagramme de péripéties dynamiques. L’auteur ne disserte pas sur le Siècle d’Or ou le Franquisme, mais les expose au travers de l’aventure vécue.

Si la narration demeure irréprochable sur le plan historique, elle ne détaille pas cet aspect par le menu, se limitant à un survol permettant d’intégrer ke public ne disposant que de connaissances communes de l’histoire nationale. Parfois irrévérencieux, le récit n’hésite pas à jouer la carte de l’humour anachronique (notamment via les relations entre les héros) et à incorporer des éléments de Pop culture au sein de dialogues aux antipodes du ton sentencieux jadis privilégié. Ce ton volontiers léger et alerte se retrouve également dans le volet Science-fiction, où toutes les thématiques de paradoxes temporels complexes se voient promptement évacuées, au profit d’une fantaisie de chaque instant, à la fraicheur et à la bonne humeur communicative.

ministerio pres 4

Tout comme il délaisse un récit historique élitiste et envahissant, El Ministerio del Tiempo refuse le carcan d’une Science fiction trop technique et structurée, pour au contraire laisser la part belle à l’Aventure. De ce double point de vue, le britannique Doctor Who représente un évident modèle (le Ministère est d’ailleurs créé par Isabelle, tout comme l’Institut Torchwood l’est par Victoria). L’influence du célèbre roman Les Voies d’Anubis, de Tim Powers, se montre également perceptible, de même que celle de la Tour Sombre de Stephen King, avec des Portes spatio-temporelles assez similaires.

Amateurs d’Histoire et/ou de voyages dans le Temps sont donc appelés à avant tout se divertir, au long des ces pérégrinations mettant en scènes des périodes, évènements ou figures suffisamment connus pour également s’adresser au public étranger. Olivares demeure par contre fidèle à la tradition de la TVE en ce qui concerne le soin scrupuleux apporté aux reconstitutions d’époque, pour les costumes comme pour les décors et les extérieurs. La série s’avère fort plaisante à l’œil : sans bénéficier d’un budget pharaonique, elle se situe amplement dans les standards des programmes européens. Les intrigues se montrent astucieuses et suffisamment variées d’un épisode à l’autre pour éviter toute routine, tandis que la connivence des trois comédiens principaux apporte une chaleur humaine supplémentaire, très espagnole, à un trio de protagonistes particulièrement attachant. Le portrait parfois décoiffant des personnalités historiques rencontrées s’accompagne d’une véritable écriture de chacun des membres du Ministère, tous finement caractérisés et interprétés avec saveur.

ministerio pres 5

Au cours de cette première saison, en compagnie d’Amelia, Alonso et Julián, nous allons contrer un complot de l’armée napoléonienne pour remporter la Guerre d’Indépendance, sauver Lope de Vega du désastre de l’Invincible Armada, empêcher les Nazis de s’emparer des Portes et que Franco se joigne à la guerre d’Hitler, extirper le découvreur des Portes des griffes de l’Inquisition ou rencontrer Lorca, Dalí et Buñuel encore étudiants, entre autres aventures !

Retour à l'index