Guide des épisodesGuide des épisodes

Le crime est notre affaire

Présentation


Présentation :

tetes pres 1

Après le Belge légendaire et la sagace observatrice de St Mary Mead, le pétillant couple composé par Tommy et Tuppence Beresford constitue le troisième protagoniste le plus populaire d’Agatha Christie. Certes les ouvrages dédiés au duo résultent moins nombreux que chez Poirot ou Miss Marple, avec un total de quatre romans, plus les quinze nouvelles de Partners in Crime. Mais ces écrits bornent réellement l’œuvre de la Duchesse de la Mort. Ainsi leur premier roman, Mr Brown (The Secret Adversary, 1922), est-il le deuxième écrit par Agatha Christie, à l’époque où elle n’était encore qu’une écrivaine peu connue et exploitée par des éditeurs peu scrupuleux, seulement précédé par La mystérieuse affaire de Styles (1920). A contrario, la dernière enquête du duo, Le Cheval à bascule, deviendra, en 1973, l’ultime roman d’Agatha Christie publié de son vivant. 

tetes pres 2

Incarnation de la joie et de l’appétit de vivre de la jeunesse des années 20, au sortir de la Grande Guerre, Tommy & Tuppence se rencontrent au cours d’une trépidante aventure contre des agents secrets étrangers. Ce genre de récit reviendra régulièrement lors de leurs exploits ultérieurs, partagés entre thrillers d'espionnage et résolutions d’énigmes à la Poirot. A la fin de Mr Evans, Tommy et Tuppence convolent en justes noces. À travers eux Agatha Christie projette clairement le bonheur de son mariage avec Archibald Christie et de son propre enthousiasme, à 32 ans. Elle intègre ainsi plusieurs éléments biographiques : tout comme elle, Tuppence aura servi comme infirmière durant le conflit, et Tommy comme aviateur dans le Royal Flying Corps, comme Archibald. Après celles de la rencontre entre Poirot et le valeureux Capitaine Hastings, les bonnes ventes du roman  compteront pour beaucoup dans la décision d’Agatha Christie de faire de l’écriture son métier, même si la véritable gloire viendra en 1926, avec le tonitruant succès rencontré par Le Meurtre de Roger Ackroyd.

dossiers pres 3 

Après la crise de son couple en 1926, la mort de sa mère, la fameuse disparition de l’écrivaine (évoquée dans l’épisode Agatha Christie mène l'enquête de Doctor Who) et finalement le divorce avec son mari infidèle survenu en 1928, le recueil de nouvelles Partners in Crime (1929) marque les retrouvailles avec Tommy & Tuppence. Cet ensemble de textes parus d’abord dans la presse constitue pour Agatha Christie le livre du retour à la joie de vivre et à l’optimisme, le début d’une nouvelle période de sa vie, qui sera marquée par son heureux mariage avec l’archéologue Sir Max Mallowan. Avec le léger fil rouge en arrière-plan d’une intrigue d’espionnage, nous y retrouvons un couple de jeunes mariés toujours aussi étincelant et en lutte avec leurs pires ennemis : l’ennui et la morosité du quotidien d’une existence balisée. Jamais ! Aussi, avec l’aide du fidèle et débrouillard Albert, les Beresford vont-ils ouvrir une agence de détectives privés et résoudre quinze affaires très diverses.

L’amusement suscité par le livre, l’un des plus divertissants de l’auteure, provient de deux sources.  Tout d’abord, la dynamique du couple, avec une malicieuse Tuppence, au caractère bien trempé, débordante d’énergie comme de modernité, et un Tuppence légèrement plus rassis, moins intuitif et davantage raisonneur, mais la rejoignant pleinement dans sa soif d’aventures et dans leurs pétillants échanges de petites piques très complices. Tout au long du recueil, Agatha Christie se livre également à un plaisant travail de semi-pastiches littéraires. Tommy & Tuppence, se surnommant désormais les Associés contre le Crime (ou les Fins Limiers de Blunt), et non plus Les Jeune Aventuriers comme lors de Mr Brown, vont en effet s’amuser à résoudre chacune des énigmes à la manière de héros d’écrivains policiers alors en vogue. Certains demeurent très connus (Conan Doyle), tandis que d’autres sont désormais assez oubliés, mais l’ensemble constitue un plaisant panorama d’une époque où le genre connaît une grande vogue. Elle ne s’oubliera pas, l’ultime nouvelle voyant Tommy & Tuppence, évoquer très clairement Poirot et Hastings !

dossiers pres 4 

En France, Partners in Crime fut publié en 1972, en deux parties, Associés contre le Crime et Le Crime est notre affaire. Les trois romans suivants de Tommy & Tuppence, N. ou M. ? (N or M ?, 1941), Mon petit doigt m’a dit (By the Pricking of My Thumbs, 1968) et Le cheval à bascule (Postern of Fate, 1973) les verront devenir parents, puis grands-parents, et avancer progressivement dans l’âge, là aussi à l’instar de leur créatrice. Les petites désillusions qu’implique toute existence se feront jour, mais jusqu’au bout les astucieux et intrépides Beresford sauront préserver en eux la flamme de leur jeunesse passée, toujours accompagnés du dévoué Albert.

En 1983-1984, la série Agatha Christie's Partners in Crime, sur ITV, va s’intéresser aux jeunes années du couple Beresford. Sous la forme d’un téléfilm, le pilote va ainsi adapter leur premier roman, Mr Brown, tandis que les dix épisodes ultérieurs vont chacun reprendre l’une des nouvelles du recueil Partners in Crime, sur un format de cinquante minutes. L’adaptation se révèle globalement fidèle aux textes originels, même si le fil rouge d’espionnage reliant les nouvelles disparaît dans sa majeure partie, de même que le volet parodique des textes. La reconstitution historique des années 20 s’avère de grande qualité, la garde-robe de Tuppence est somptueuse et les localisations de tournage résulteront souvent magnifiques. L’allant du duo et le charme des interprètes principaux (James Warwick et la piquante Francesca Annis, Reece Dinsdale pour le loyal Albert)  assurent également le succès de la production. La distribution se montre d’ailleurs d’un fort bon niveau, les amateurs de Chapeau melon pourront par exemple y retrouver Honor Blackman, invitée lors du pilote.

lecrimeest pres 5

Agatha Christie's Partners in Crime avait été annoncée par la réussite de deux téléfilms antérieurs consacrés à Agatha Christie, Why Didn't They Ask Evans? (1980, déjà  avec James Warwick et Francesca Annis en Bobby & Frankie) et The Seven Dials Mystery (1981), produits et réalisés par le même homme, Tony Wharmby. La série va trouver sa tonalité propre par l’alliage d’éléments de comédie et de résolution de crimes souvent sinistres, tout en baignant dans la joie de vivre des Années folles (quelque peu enjolivées). Le programme aura la bonne idée de privilégier le rythme de la narration, tout en refusant de se prendre au sérieux, à l’instar de ses deux protagonistes aussi élégants que décontractés. Tommy & Tuppence s’amusent à chaque jour de leur vie et, par là-même, divertissent aussi leur public.

Le succès rencontré par la série va changer la donne pour les adaptations télévisuelles d’Agatha Christie. Jusque-là les protagonistes de la Duchesse de la Mort n’avaient eu droit qu’à des apparition ponctuelles dans l’Étrange lucarne, à travers des épisodes d’anthologies ou des téléfilms. Agatha Christie's Partners in Crime démontre qu’un public existe pour une série classique à part entière, ce qui va inspirer durant les années ultérieures la vogue des diverses adaptations de Poirot et de Miss Marple. Désormais devenu un couple murissant, le duo Beresford apparaîtra d’ailleurs dans l’adaptation de leur troisième livre, Mon petit doigt m’a dit, au sein de la série d’ITV Agatha Christie's Miss Marple, en 2006. Les Associés contre le Crime s’y verront cette fois interprétés par Gretta Scacchi et Anthony Andrews. Désormais seule détentrice des droits, la BBC leur consacrera également une mini-série de six épisodes en 2015, pour le 125e anniversaire de la naissance d’Agatha Christie. 

lecrimeest pres 7

Agatha Christie's Partners in Crime a été diffusée en 1985 sur FR3, sous le titre de Le Crime est notre affaire, puis rediffusée en 1987, également sur FR3, cette fois intitulée Les Associés du Crime. Sous les traits d’André Dussolier et de Catherine Frot, les Beresford deviendront également les protagonistes d’une trilogie de films français, réalisée par Pascal Thomas entre 2005 et 2012.

Retour à l'index

 

A Chicago, malgré le scepticisme de son rédacteur en chef et ami de longue date Tony Vincenzo, le journaliste Carl Kolchak s’acharne à enquêter sur des crimes aussi abominables que mystérieux, le plus souvent nocturnes. Surnommé le Guetteur de Nuit, Kolchak s’intéresse particulièrement aux meurtres relevant du Surnaturel, allant plus loin que ne le peut, ou ne le désire, aller la police de la ville. Celle-ci est représentée par le Capitaine Siska, souvent exaspéré par ce journaliste venant régulièrement perturber son travail, tandis que la Goule, employé de la morgue, s’avère un allié précieux. Mais Kolchak doit avant tout faire face aux monstres qu’il découvre au terme des pistes qu’il remonte avec une passion opiniâtre, encore et toujours en quête de la vérité.

Malgré l’aide de son appareil photo et de son magnétophone, Kolchak doit malgré tout souvent composer avec le manque de preuves matérielles. Adorant sa Ford Mustang jaune, New-yorkais jusqu’au bout des ongles, toujours vêtu en journaliste des années 50 et au faîte de toutes les ficelles de son métier, il forme également une figure pittoresque de son agence d’informations, l’Independant News Service. Lié d’amitié avec Miss Emily Cowles, en charge du courrier des lecteurs, son mépris des conventions sociales et des puissants lui vaut par contre l’hostilité du chroniqueur mondain Ron Updyke. Malgré ses sonores colères devant les théories farfelues avancées par Kolchak, Tony Vincenzo, grande gueule sympathique, lui maintient son amitié et le laisse œuvrer à sa guise, tout au long de ses périlleuses enquêtes hors normes menées au cœur de la nuit de Chicago.