Saison 2Saison 1

Cosmos 1999

Bonus

1. Livre: Cosmos 1999, le fabulaire de l’espace


1.    LIVRE: COSMOS 1999, LE FABULAIRE DE L’ESPACE

cosmos1999 bonus

Auteur : Didier LIARDET.

Publié par YRIS dans la collection Télévision en séries.

Format 16 X 24 cms, 256 pages, illustré par plusieurs centaines de photos en couleurs et noir-et-blanc.

Didier Liardet est l’auteur de nombreux ouvrages consacrés aux séries : Les Mystères de l’Ouest, Les Envahisseurs, Chapeau melon et bottes de cuir, Amicalement vôtre…

L’ouvrage a été édité au 3ème trimestre 2014.

Contenu :

La couverture, en couleurs, montre le commandant Koenig au premier plan, en bas à droite. Le reste de la partie basse est occupé par une vue panoramique de la base lunaire Alpha, telle qu’on la montre à plusieurs reprises dans chaque épisode de la série. En haut à gauche, trois Aigles, au centre un « croissant de Terre », et à droite une planète inconnue de couleur bleue. Donc, une couverture dans la lignée de la collection, les principaux marqueurs de la série, Koenig, les Aigles, les planètes, étant présents.

Le livre est constitué d’un historique de la production de la série saison par saison, des coulisses du tournage, d’un guide complet des 48 épisodes, du portrait et de la filmographie des principaux interprètes, et d’un essai sur le concept et les différents thèmes abordés par la série.

L’ouvrage se termine par un chapitre consacré aux produits dérivés et sites Internet dédiés à Cosmos 1999.

Après une introduction d’une page qui exprime clairement la thématique de l’œuvre, le premier chapitre récapitule la genèse de la série, décrit la façon dont les acteurs ont été choisis, présente son créateur et concepteur Gerry Anderson, ainsi que l’évolution de la production et les coulisses du tournage.

Le chapitre 2 explique de manière détaillée la conception des effets spéciaux, un des points forts de la série, et met en exergue l’importance du travail des décorateurs, avant de se conclure par un guide des épisodes de la première saison comportant titre original, distribution, résumé, commentaires, anecdotes.

Il faut souligner la qualité du travail effectué par l’auteur, notamment au niveau de commentaires. Les forces et les faiblesses des différents épisodes sont remarquablement mises en relief, démontrant ainsi que Didier Liardet a parfaitement compris la série et son univers. On ne note aucune dissonance, les meilleurs (et les pires…) épisodes sont bien ceux qui nous sont présentés comme tels.

Comme d’habitude sur la collection Télévision en séries, les épisodes sont présentés dans leur ordre de diffusion et non pas de production, ce qui est l’idéal pour un téléspectateur voulant accéder le plus rapidement possibles aux sommets de chaque saison. Cependant, les amateurs avisés (et patients…) de la série préféreront les visionner dans l’ordre de production, qui permet d’apprécier l’évolution (dans le bon sens) de la série lors de sa première saison.

Les résumés sont détaillés, et les commentaires inhabituellement longs, ce qui constitue une innovation heureuse, et prouve qu’il y a tellement à dire sur la série… A l’inverse d’autres ouvrages de la même collection, les épisodes sont illustrés par un panachage de photographies en couleurs et noir-et-blanc, ce qui change agréablement du noir-et-blanc intégral habituel. Il ne s’agit pas d’un patchwork anarchique, mais d’une alternance de plusieurs pages couleurs suivies de plusieurs pages en noir-et-blanc. Tous les épisodes sont illustrés, mais certains seulement par de simples vignettes de petit format.

Le chapitre 3 présente la biographie et la filmographie des huit acteurs récurrents de la première saison, de manière évidemment plus détaillée pour les trois principaux Martin Landau, Barbara Bain et Barry Morse.

Le chapitre 4 est consacré à la seconde saison, dont la nouvelle orientation, impulsée par le producteur américain Fred Freiberger, a déconcerté les fans de la première heure sans en conquérir de nouveaux, d’où un échec artistique et commercial justement évoqué par Liardet.

Suivent le tournage, la fin de la série, ses extensions ultérieures, et notamment le court-métrage de sept minutes Message de la base lunaire Alpha, où Zienia Merton apporte une fin, d’ailleurs très conventionnelle, à la série. Le portrait et la filmographie des deux acteurs récurrents apparus lors de cette seconde saison précèdent le guide détaillé des épisodes, sur le même modèle que celui de la saison 1, et tout aussi fiable quant à la justesse des appréciations portées par l’auteur sur la qualité, ou l’absence de qualité des épisodes.

Le chapitre 5 comprend un essai de qualité sur la thématique et l’univers de la série, une description de la base Alpha et de ses atouts, ainsi qu’une étude des mondes divers, planètes et formes de vie rencontrées par les survivants d’Alpha. Un tableau récapitule de manière exhaustive les noms de ces planètes, de ces phénomènes et de ces formes de vie. La conclusion, une dissertation sur les thématiques métaphysiques, existentielles et philosophiques de la série, est tellement prenante que l’on regrette qu’elle n’aille pas au-delà de trois pages. C’est à cette occasion que Didier Liardet démontre sa science de la série, dont il a parfaitement appréhendé les codes et les messages cachés.

En fin d’ouvrage, 25 pages d’annexes présentent une documentation complète sur les différents produits dérivés consacrés à la série, livres, disques, maquettes, DVD, ainsi que quelques sites Internet.

Conclusion : 

Un ouvrage remarquable et très bien documenté, une vraie bible de la série, à posséder absolument. La parfaite compréhension par l’auteur de l’univers particulier de cette série si innovante apporte une plus-value incontestable.

Retour à l'index