Saison 2Saison 1

Opération vol

Présentation 


NOUVEAU - Retrouvez la présentation de Opération vol par Patrick Sansano sur Le Monde des Avengers : http://theavengers.fr/index.php/hors-serie/annees-1960/operation-vol-1968-1970/operation-vol-presentation Rejoignez la discussion autour de Opération vol sur notre forum : http://avengers.easyforumpro.com/t1907-serie-operation-vol-avec-robert-wagner http://theavengers.fr/index.php/hors-serie/annees-1960/operation-vol-1968-1970/operation-vol-presentation

Posted by Le Monde des Avengers on Tuesday, October 20, 2015

Le samedi 11 juillet 1970, les téléspectateurs français découvrent « Opération vol » dans une sélection de 13 épisodes piochés dans les deux premières saisons. Robert Wagner, né le 10 février 1930,  n’est pas un inconnu dans l’hexagone. Vedette de cinéma dans les années 50, ex-mari de Natalie Wood, il a été « Prince Vaillant » sous la direction d’Henry Hathaway en 1954. Après avoir connu le succès, le cinéma le boude. On l’a vu dans « La lance brisée » » (1954), « Le brigand bien aimé » (1957), « La panthère rose » (1963), mais Wagner est à la recherche d’un second souffle depuis quelques années.

Très populaire auprès du public féminin, la presse du cœur relate son divorce avec Natalie Wood. Il se remariera avec elle en 1972. « Opération vol » étant un gros succès sur la 2e chaîne de l’ORTF, cette dernière commande une seconde série de 13 épisodes qui sera programmée à partir de septembre 1971, cette-fois sur la première chaîne le mardi. Le succès est toujours au rendez-vous. Du 27 juillet au 14 septembre 1973, la même chaîne propose le vendredi une troisième série de seulement huit épisodes, les quatre premiers mettant en vedette Fred Astaire dans le rôle d’Alistair, le père du héros Alexandre Mundy, plus souvent appelé « Al ».

Cette série raconte les aventures d’un voleur engagé par les services secrets américains pour agir comme espion. Al Mundy évolue dans la haute société. Le titre original « It takes a thief » est l’abréviation d’un proverbe : « It takes a thief to catch a thief » (Il faut un voleur pour attraper un voleur), et on trouve des allusions évidentes au film d’Alfred Hitchcock « La main au collet » (« To catch a thief ») ainsi qu’à la vogue des agents secrets qui déferle sur la planète au cinéma et à la télévision depuis le triomphe du James Bond  « Goldfinger » en 1964.

operation presentation

Toutefois, Al Mundy évolue dans un monde où les services secrets ne sont pas montrés comme le bien irréprochable contre le mal absolu. On s’en rendra compte dans l’un des plus émouvants épisodes de la série, « De la part d’Alexandre » (« Flowers from Alexander ») programmé en 1971, et qui fait partie de la saison 3 aux USA, dans lequel la belle Senta Berger, qui incarne l’agent américain Laurie James, sera abattue sans pitié par les employeurs du héros, la SIA, alter-ego de la CIA, pour avoir trahi au profit d’un ennemi dont elle est amoureuse et qui l’a manipulée.

Dans les deux premières saisons, le chef d’Al Mundy est Noah Bain, interprété par Malachi Throne. Le comédien n’apprécie pas de rester en Amérique un simple « contact par téléphone » alors que le tournage de la saison 3 doit se dérouler principalement en Europe et surtout en Italie et Grèce, il est alors remplacé par Edward Binns dans le rôle de Wally Powers, détails qui bien évidemment échappent au téléspectateur français d’alors qui ne verra que 34 épisodes. Throne a fait un mauvais calcul puisque durant la saison 3, son successeur sera amené à tourner en Europe.

Alors qu’elle avait bénéficié de bons taux d’audience sur ABC lors des deux premières saisons, l’audimat faiblit lors de la 3 entraînant son annulation.  La saison 1 était programmée juste après « Les envahisseurs » sur ABC en face de « The Red skeleton hour » (CBS) et « The Jerry Lewis show » (NBC). La saison 2 le mardi succédait à 20h30 à « La nouvelle équipe », face à « The Red skeleton hour » sur CBS et « Julia » sur NBC. La saison 3 programmée le lundi affrontait sur CBS l’inoxydable série western « Gunsmoke » (« Le Justicier/Police des plaines ») et sur NBC « My world and welcome to it ». Le public se lassait des séries d’espionnage, et seule « Mission Impossible » allait continuer quelques années dans ce genre.

Chez nous, après 1973, « Opération vol » va petit à petit, sombrer dans un certain oubli. ABC l’a annulée après trois saisons (1968-1970) et 66 épisodes. Quelques épisodes seront programmés dans « La Une est à vous », et une sélection de 13 épisodes sera rediffusée par Antenne 2 en mai 1975, reprenant deux des meilleurs épisodes vus en 71, « Le scorpion » (qui flirte avec le fantastique et l’épouvante) et le déjà cité « De la part d’Alexandre ».

Ensuite, on verra Robert Wagner dans d’autres séries : « Colditz » sur TF1 le samedi soir en 1975, « Switch » sur Antenne 2 en 1976 et à partir de 1982 « Pour l’amour du risque » (« Hart to Hart »). Malgré une diffusion sur 13e Rue, c’est malheureusement sa prestation en justicier milliardaire Jonathan Hart qui sera souvent programmée.

Sans doute trop connotée « Années 60 » comme d’autres séries de son époque jamais rediffusées (« Match contre la vie » avec Ben Gazarra, « Gant de velours » avec Leslie Nielsen, « L’homme à la Rolls » avec Gene Barry), « Opération vol » n’est pas vraiment passée à la postérité, malgré d’évidentes qualités (Tournage en décors naturels en Europe pour la saison 3 comme plus tard « Madigan » et « L’homme de Vienne »).

Le pilote, inédit en France, dont le titre est « A thief is a thief », sera, lors des rediffusions américaines en syndication, séparé de la série et distribué comme un film sous le titre « Magnificent Thief ».

Retour à l'index

Toucher le fond… (Broken - Part 1)