TOP 10 : ÉPISODES (FANS FRANÇAIS)

Suite à un sondage sur notre forum organisé par Guillaume, les fans français de Chapeau Melon et Bottes de Cuir ont voté pour leurs 10 épisodes préférés, avec 23 votants!

Voici la liste des 10 meilleurs épisodes de Chapeau Melon et Bottes de Cuir selon les fans français, classés du 10e au 1er!

LE VILLAGE DE LA MORT (Saison 5)

Denis:  Un one-man show de Mrs Peel –le troisième du top ten-, tourné en extérieurs. Cet épisode ne peut pas laisser le fan indifférent. Un grand moment de la saison qui alterne le tragique et l’humour; Le dernier ‘must’ de cette saison et, en même temps, de la période Peel, l’âge d’or de la série. 

Estuaire44 : Particulièrement populaire, notamment pour l'originalité de son idée initiale ou la spectaculaire scène de poursuite en hélicoptère, il pourrait sembler logique que Le village de la mort figurât parmi ces dix épisodes les mieux notés par nos internautes. Le français public doit aussi se montrer sensible au charme exotique de ce petit village anglais si charmant (du moins en apparence). Après L'héritage diabolique et Le Joker, ce choix confirme également la prédiction des spectateurs pour les récits voyant Mrs peel confrontée seule au danger (peut être avec un léger sadisme inavoué). Concernant la saison 5, on regrettera néanmoins l'absence des rigoureusement incontournables Caméra meurtre et Le Vengeur volant.

LE CLUB DE L'ENFER (Saison 4)

Denis:  Mrs Peel en dominatrice dans un épisode censuré devenu légendaire, non seulement dans l'histoire de la série mais également dans celle de la télévision. Il a fallu pratiquement un quart de siècle pour avoir accès à la version intégrale. Le club de l'enfer a profité de quelques passages "sulfureux" pour créer sa légende et donner un ton provocateur à la série. Il est néanmoins dommage que d'autres grandes scènes et répliques de l'épisode soient de ce fait méconnues. Dans le top five pour ma part. 

Estuaire44 : La présence au classement de l'un des opus les plus remémorés de Chapeau melon et bottes de cuir ne surprend guère. Mrs Peel  en tenue de Reine des Péchés s'est imposée en icône, non seulement de la série, mais de l'ensemble des Sixties anglaises. La prestation de Peter Wyngarde se voit également célébrée (au même titre que celle de Caméra meurtre, l'un des grands oubliés de ce classement), de même que l'originalité du scénario. A contrario cette relativement modeste neuvième place pourrait sembler détonner, mais elle souligne surtout la profusion des grands épisode proposés par cette série hors normes !

MORT EN MAGASIN (Saison 4)

Denis : Un de mes épisodes préférés car il possède les ingrédients indispensables à un bon Avengers : histoire originale, humour, suspense, action et bonne musique! C’est aussi le préféré de Patrick Macnee !

Estuaire44 : L'épisode ne manque pas d'atouts, notamment parce que, situé en début de quatrième saison, il apporte un précieux éclairage sur la nouvelle direction qu'entend suivre la série. Le travail de production se montre également de qualité, notamment avec ce décor de grand magasin constituant un original écrin pour ces nouvelles aventures des Avengers, mais aussi quelques tenues des plus réussies pour Mrs Peel. Les scènes entre elle et Steed suscitent par ailleurs de belles étincelles. Toutefois cet indéniable intérêt ne permet pas d'oublier l'absence de quelques opus majeurs de la période, tels L'Heure perdue, Maille à partir avec les taties, ou encore Coeur à cœur, qui auraient sans doute eu davantage leur place ici. 

LA DANSE MACABRE (Saison 4)

Denis : En faisant abstraction d'éléments pourtant essentiels dans n'importe quelle autre série (l'intrigue est confuse, la musique pénible et le thème rébarbatif), on passe un agréable moment avec Quick-Quick Slow Death. L’épisode est intéressant pour tous ses à-côtés drôles et surréalistes et les trois personnages excentriques, qui donnent un cachet à l’aventure. Celle-ci est néanmoins  trop bien classée dans le top ten à mon avis. 

Estuaire44 : La danse macabre constitue un choix pertinent pour évoquer nombre d'épisodes de cette remarquable quatrième saison. On y retrouve en effet, sur un mode particulièrement entrainante, la propension des Avengers à revisiter de manière insolite des micro univers bien identifiés par le public. L'occasion d'un récit allègre entremêlant fantaisie et espionnage, dans la meilleure tradition de la série. D'excellents seconds rôles viennent encore parfaire le succès de cet épisode sans doute rendu plus populaire encore par son final si romantique entre Steed et Mrs Peel. Sa figuration au classement paraît tout à fait méritée. 

LA CHASSE AU TRÉSOR (Saison 5)

Denis : Un épisode particulièrement divertissant, que je n’aurais néanmoins pas placé dans le top ten. Une balade agréable dans la campagne anglaise bucolique avec une musique entraînante. Ce qui me chagrine est la succession de scènes en studio et les doublures qui ont, au moins, autant de temps de présence que les vedettes.

Estuaire44 : Excellent choix de la part du public français que cette Chasse au Trésor formidablement ludique et entrainante. On s'amuse comme rarement au cours de cette compétition endiablée, laissant la part belle aux paysages et villages anglais si caractéristiques de la série. Le final à bord de l'infernal bolide demeure un grand moment d'intensité électrique ! Les amateurs du Saint (mais pas seulement) apprécieront également la présence du toujours impayable Ivor Dean. La divertissante Penny tombe à pic pour sauver l'honneur des oubliées partenaires occasionnelles de Steed, un ensemble inégal mais souvent digne d'intérêt. Le public français s'affirme comme très légitimiste ! 

CLOWNERIES (Saison 6)

Denis : Le seul épisode de la saison 6 dans le top ten, et c’est loin d’être le meilleur ; beaucoup trop déjanté, nous sommes  loin des saisons Emma Peel. De plus, Tara est nunuche et 'tarte' avec ses cheveux longs qu'elle est obligée de retenir derrière ses oreilles ! On frise parfois le ridicule dans cette aventure trop spéciale, et avec ce genre d’épisode, l’humour et l’extravagance de la série se transforment en niaiserie. 

Estuaire44 : Clowneries se voit confier la lourde responsabilité de représenter seul l'ère Tara King, qu'il situe d'ailleurs à un classement respectable. Ce choix se comprend aisément car il s'agit sans doute de l'épisode incarnant avec le plus de force le mouvement global de la saison six vers une fantaisie régnant désormais sans limites, tant du niveau de l'écriture que du langage visuel. La série atteint sans doute  ici son pic en matière de non sens hilare, avec John Cleese comme étendard. Si, dans ce classement, le public français adoube l'ère Emma Peel, il signifie ici ne pas être réfractaire à ce triomphe de l'absurde. D'autres choix restaient envisageables, notamment le remarquable Le Visage.

LE JOKER (Saison 5)

Denis : Un épisode plébiscité par les critiques et les fans de tout pays à juste raison. Grandiose et incontournable ! Une mise en scène impeccable, une musique de circonstance, des seconds rôles marquants et Mrs Peel déshabillée font de cette aventure un grand moment de la saison. C’est un chef-d’œuvre un peu à part, un des meilleurs épisodes de toute la série, même si Steed est en retrait, comme pour l’épisode précédent. En tout cas,  ce remake est bien meilleur que l’original quoiqu’en disent certains inconditionnels de la période Gale.   

Estuaire44 : La présence du Joker à cette quatrième place, à proximité immédiate d'un Héritage diabolique plaçant pareillement Mrs Peel en vedette, confirme la popularité de l'héroïne auprès du public français. Sa période truste d'ailleurs neuf épisodes sur les dix que comporte ce classement ! Et pourtant, malgré ses évidentes qualités, Le Joker ne représente finalement qu'un simple remake d'un épisode Cathy Gale, Ne vous retournez pas. Or il s'avère plus démonstratif, empesé et dispendieux que l'original, un pur récit d'épouvante, à la parfaite efficacité. Au moment où les épisodes Cathy Gale sont depuis longtemps disponibles, leur présente absence pourrait également indiquer un certain manque de curiosité du public français, ainsi que la permanence d'une frilosité envers toute version non traduite.

L'HÉRITAGE DIABOLIQUE(Saison 4)

Denis : C'est bien évidemment un épisode incontournable de la saison et même de la série. Il ne figure pas, à mon avis, parmi les trois meilleurs épisodes toutes saisons confondues, car il lui manque deux aspects indispensables sans lesquels The Avengers n'est pas la série telle qu'on la connaît : la bagarre finale et surtout l'humour ! L'histoire ne s'y prête pas du tout et les scènes entre les Avengers propices à ce genre de situation sont réduites au minimum.

Estuaire44 : Un épisode brillantissime, certainement l’un des sommets de cette quatrième saison. L’un des plus beaux décors de la série se voit encore rehaussé par une mise en scène imaginative, tant du point de vue visuel que sonore. Keller compose par ailleurs l’un des Diabolical Masterminds les plus remarquables de la série. Le clou du spectacle demeure la prestation de Diana Rigg. Elle trouve ici toute latitude pour exprimer son talent, sur un registre bien peu coutumier pour Emma Peel. Placer de la sorte un protagoniste féminin sur le devant de la scène symbolise idéalement cette précieuse spécificité des Avengers en son temps. Une place tout à fait méritée sur le podium. 

top10 2

FAITES DE BEAUX RÊVES (Saison 4)

Denis :  Cet épisode est une référence pour tous les amateurs de la série ; pour certains c'est le meilleur, pour les autres il en est pas loin. Faites de beaux rêves a tous les paramètres de l'épisode inoubliable : une atmosphère particulière, un humour omniprésent, une intrigue inquiétante et une touche de culture britannique.

Estuaire44 : Excellente deuxième place pour ce grand classique de la saison quatre, caractéristique de la tonalité si anglaise de cette période, grâce à sa relecture à la fois ludique et documentée de Dickens. Quand on revoit la cinquième saison, on se rend d’ailleurs compte que les références à la culture anglaise insérées dans les dialogues se font nettement plus rares. La mise en scène se montre également brillante, exploitant parfaitement l’élégance du Noir et Blanc. L’alliage du thriller d’espionnage et de l’onirisme fonctionne à merveille, apportant une originalité bien plus caractéristique du ton Avengers que ne résulte l’épisode occupant la première place de ce classement. 

LES CYBERNAUTES (Saison 4)


Denis :
 Un classique de la série; sa place est logique car les Avengers sont souvent associés à cet adversaire récurrent. Il ne faut pas oublier en regardant cet épisode qu'il date de 1965 et qu'il est par conséquent bien en avance sur son époque. Les cybernautes est un excellent épisode à voir et à revoir même si l'effet de surprise disparaît : les robots n'apparaissant en tant que tels qu'après trente minutes de film. Et Michael Gough est un admirable Dr Armstrong.

Estuaire44 : Cette première place au classement n’est pas une surprise, du fait de sa grande popularité et de son statut d’initiateur des seuls ennemis récurrents des Avengers. Toutefois je ne partage pas ce choix, car il me semble qu’il s‘agit d’une transposition tout à fait littérale d’un thème de Science fiction absolument basique, le robot tueur, déjà passablement éculé en 1965. Or le génie des Avengers consiste à se situer au carrefour de différents genres et à créer une fantaisie unique en son genre. Il s’avère paradoxal de retrouver en première place de ce classement un épisode aux parfaits antipodes de ce courant si fécond. Ce choix souligne également la criante absence parmi ce classement de L’heure perdue, mon choix personnel, autrement plus subtil et original, ainsi que mis en scène avec davantage d’ambition. 

Retour au Top/Flop