VIDÉOS

Honor Blackman Vidéos Biographie

Films


o Diamond City (1949) : Inédit en France. Diamond City s’intéresse à la lutte folle pour les mines diamantaires en Afrique du Sud. Honor Blackman (Mary Hart de l'Armée du Salut) y montre déjà une certaine appétence pour le combat, mais loin de la maîtrise du judo que nous lui connaîtrons dans la série !

Voir la vidéo

o Jason et les Argonautes (1963) : Réalisé par Don Chaffey (réalisateur de 5 épisodes de la série et pas les meilleurs : Le legs et Haute tension entre autres), ce péplum mythologique est surtout passé à la postérité pour les superbes effets spéciaux de Ray Harryhausen. Il n'a pas pris une ride et la magie continue à fonctionner plus de 40 ans après sa sortie au cinéma. Honor Blackman y interprète ni plus ni moins qu'Hera, la reine des déesses. Magnifiée, elle est d'ailleurs à peu près la seule vedette de ce film culte au charme suranné.

Voir la vidéo

o Shalako (1968) : Bizarrement tombé dans l'oubli, ce western réunit pourtant un casting 4 étoiles : Sean Connery venait de quitter James Bond et était au sommet de sa popularité, Brigitte Bardot était également une star internationale et la participation d'Honor Blackman reformait le couple mythique de Goldfinger. Las, à l'ère des westerns spaghetti, ce western conventionnel et stéréotypé, et malgré quelques scènes d'action réussies, ennuie vite. Pire, le couple Bardot/Connery ne fait aucune étincelle, on regrette amèrement qu'Honor Blackman ne partage quasiment aucune scène avec l'acteur. Shalako est donc un joli pétard mouillé. Un intérêt de taille tout de même pour les fans français de Chapeau Melon : voir Honor Blackman donner la réplique à notre BB nationale !

Voir la vidéo

Séries

o Le Saint : Le sosie (The arrow of god) (1962) : Saison 1/épisode 7. Unique rencontre pour ces deux acteurs qui n'ont pourtant cessé d'évoluer dans le même univers de séries et films d'espionnage. Honor Blackman, peu de temps avant qu'elle ne commence à tourner pour les Avengers, y interprète un second rôle sans grande saveur, mais quel plaisir de voir ces deux géants se donner la réplique. La série, tournée en format film dès la saison 1, a bénéficié d'un doublage français dès ses débuts. On peut ainsi avoir une idée de ce qu'aurait pu donner la voix française d'Honor Blackman si les saisons 2 et 3 de Chapeau Melon avaient été doublées.

Voir la vidéo (VF)

o Columbo : SOS Scotland Yard (Dagger of the mind) (1972) : Saison 2/épisode 13. Dans cet épisode qui emmène le célèbre inspecteur Columbo à Londres, Honor Blackman (plus belle que jamais !) interprète une actrice de théâtre manipulatrice. Sa confrontation avec Peter Falk donne des étincelles. À noter que cet épisode est celui que Peter Falk ... déteste le plus !

Voir la vidéo (VF)

Voir la vidéo

o Nuits Secrètes (1984) : Mini série. Adaptée d'un roman de Shirley Conran, Lace raconte la quête d'une jeune femme adoptée à la recherche de sa mère biologique. Musique envahissante, casting uniquement féminin, terriblement daté... Bref, un mélodrame très long (quatre heures !) comme la télévision américaine en produit déjà plein, trop diront les mauvaises langues, multidiffusée comme beaucoup d'autres en après-midi sur M6. Nuits Secrètes présente tout de même une curiosité : Arielle Dombasle dans un de ses premiers rôles ! Honor Blackman n'y apparaît que brièvement.

Voir la vidéo

o Inspecteur Barnaby : Mort en eau trouble (A talent for life) (2003) : Saison 5/épisode 23 . Une nouvelle fois Honor Blackman se retrouve accusée de meurtre dans cette célèbre série policière anglaise. Elle se régale à jouer une riche retraitée détestable et manipulatrice. Un de ses meilleurs rôles à la télévision assurément. On la retrouve au début de cet extrait, une coupe de champagne à la main: clin d'œil à la série ?

Voir la vidéo

o Flics Toujours : Une étoile s'est éteinte (2005) : Saison 2/épisode 4. Après Inspecteur Barnaby, on retrouve à nouveau Honor Blackman dans une autre série policière anglaise Flics toujours. Cette dernière interprète un chef de cuisine qui aurait assassiné son mari 40 ans plus tôt. Honor Blackman, une des nombreuses actrices se bonifiant en vieillissant, joue ce rôle à merveille !

Voir la vidéo

Publicités et autres


o Interview télévisée (1965) : En pleine promotion de son livre Honor Blackman's Book of Self-Defence, un concept révolutionnaire pour l'époque, Honor Blackman nous prouve en images sa maîtrise du judo. Elle surfe intelligemment sur la popularité de Cathy Gale.

Voir l'interview


o Bond girls are forever (2002) : Nous avons jugé bon de diffuser cette interview de 2002 sur notre site, tant les similitudes entre les personnages de Cathy Gale et Pussy Galore sont importantes. Dans cette interview, Honor Blackman évoque successivement l'homosexualité sous-jacente de son personnage ainsi que son côté avant-gardiste. On croirait presque qu'elle nous parle de Cathy Gale !

Voir la vidéo

Retour à la section vidéos