Interview de Mike Noon

dead duckdead line

Mike Noon, le webmaster de deux sites très connus, Deadline et Dead duck, a accepté de répondre à des questions concernant la série et ses sites. Merci Mike. .


Quand et comment avez-vous découvert "Chapeau Melon et Bottes de Cuir" ?

J' ai eu la chance de découvrir trois fois Chapeau Melon et Bottes de Cuir. Mon premier souvenir de la série remonte aux rediffusions des épisodes avec Linda Thorson peu de temps après qu' ITV ait commencé à diffuser ses programmes en couleur au tout début des années 70. La chaîne (Granada Television pour la région où j' habitais) était enthousiaste à l' idée d' utiliser cette innovation mais n' avait pas assez de nouveautés et dû avoir recours à des séries, tournées des années auparavant en couleur, afin de satisfaire le marché américain. Le Saint, Les Champions et beaucoup de séries produites par Gerry Anderson furent ainsi rediffusées pendant la journée à cette époque.

La seconde découverte fut lors de la première diffusion des New Avengers. Malgré l' intérêt des saisons précédentes, la série ne captiva pas l' attention de mes douze ans.

Ma dernière découverte de la série, celle qui fut déterminante, eut lieu en 1984 lorsque Channel Four a commencé à émettre. Les épisodes couleur Diana Rigg étaient rediffusés avec des copies de mauvaise qualité tard le soir mais un de mes amis les a regardés et m' a montré les trois premiers épisodes. Je n' ai jamais regretté.

Quels sont vos épisodes et saison préférés ?

Ma tête me dit que je n' ai pas de saison préférée, mais mon cœur donne la préférence aux épisodes couleur avec Diana Rigg (je vous laisse décider si ces épisodes constituent une ou deux saisons). Malgré leurs défauts recensés et la qualité de la saison précédente, j' apprécie leur chaleur, leur couleur et leur naïveté. Pour mes épisodes préférés, j' aime particulièrement Caméra meurtre et Le village de la mort, mais cela peut changer demain.

Pourquoi avez-vous créé un site ?

Les deux sites ne faisaient qu' un à l' origine, Noon Doomsday, qui regroupait les objets dédiés à la série et les coupures de presse. J' ai commencé cela pour plusieurs raisons. J' étais jaloux de certains fans du Doctor Who et de leur capacité à mettre en valeur et à promouvoir leur série. J' ai voulu essayer de rassembler les coupures de presse concernant la série afin de constituer des données pour que d' autres puissent rivaliser avec le ‘phénomène Who' . Je me rends maintenant compte que c' était un peu naïf, tout simplement parce que les articles sur la série sont soit complètement perdus, soit gardés quelque part.

J' ai également voulu faire un site qui n' était pas simplement des photos de Diana Rigg – le site le plus important à l' époque n' avait que cela principalement comme contenu (ce site a évolué) – et j' ai pensé que la série valait mieux que cela.

La partie "objets consacrés à la série" a été incluse car j' en avais un certain nombre et leur provenance était rendue mystérieuse à cause des inexactitudes des livres de Rogers et de la nature secrète du monde des collectionneurs. J' ai donc pensé que les fans voudraient en savoir davantage sur le sujet.

Le site fut finalement divisé en trois, la partie "bandes dessinées" étant la dernière. Je suis en train de me demander si je ne vais pas les refondre en une seule.

Comment décririez-vous votre site ?

Vieux jeu, pas remis à jour, mais avec un contenu varié et intéressant.

Combien de temps avez-vous passé (passez-vous) à faire le site ?

Trop de temps. J' ai, néanmoins, toujours apprécié le temps passé à la bibliothèque à lire des microfilms.

Qu'est ce qu'un fan peut trouver uniquement sur votre site ?

Des documents bruts, intégraux sur la série tels qu' ils étaient parus à l' époque. Il y a beaucoup de livres sortis sur la série qui reprennent des citations ou des articles de presse, ce site permet de les lire dans leur contexte original. Il y a également de belles photos de livres et de produits dérivés, bien sûr.

Pourquoi "Chapeau Melon et Bottes de Cuir" est-il toujours aussi populaire ?

C' était une série qui recherchait toujours la perfection et l' innovation, même si les budgets (surtout au début) ne correspondaient pas. Cette force illumine. C' est bien dommage qu' il n' existe pas plus d' épisodes de la première saison.

 

Retour à l'index

©Denis Chauvet