Interview de Annette Andre 
par Denis Chauvet

supintacteursandre

A l’occasion de la sortie de ses mémoires le 16 septembre, WHERE HAVE I BEEN ALL MY LIFE ?, l’actrice Annette Andre a répondu à mes questions, qui donnent un aperçu très intéressant du livre.

Tout amateur de séries cultes britanniques se souvient des apparitions d’Annette Andre dans CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR, LE SAINT, AMICALEMENT VOTRE, LE PRISONNIER, LE BARON et la série MON AMI LE FANTOME. 
Annette Andre, dont la carrière débuta à la fin des années 50, relate dans ses mémoires de nombreuses anecdotes et ses rencontres avec Richard Burton, Tony Curtis, Cary Grant, Maurice Chevalier, Patrick Macnee, Sir Roger Moore, Paul Newman, Sue Lloyd, Benny Hill et bien d’autres. 
Annette Andre a un site personnel :
https://annetteandreofficial.wordpress.com

Comment décririez-vous vos mémoires en deux lignes ? 

Pour quelqu'un d'extrêmement timide, je me suis surprise à écrire un livre intime et assez révélateur sur ma vie personnelle et professionnelle.

Quels sont vos meilleurs souvenirs de tournage de séries ? 

J'ai adoré travailler dans AMICALEMENT VOTRE (épisode 'La danseuse'), non seulement à cause de Roger Moore, mais aussi avec Tony Curtis. Roger et moi avions travaillé ensemble merveilleusement plusieurs fois auparavant (ndlr : cinq épisodes du Saint), mais Tony, je le connaissais seulement à travers ses films. Je l'ai trouvé étonnamment perfectionniste et il a insisté pour répéter nos scènes à plusieurs reprises et créer de bonnes relations. J'ai senti que le talent de Tony en tant qu'acteur avait toujours été sous-estimé.

CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR (épisode 'La Mandragore') était l'un de mes premiers rôles dans une série télévisée en Angleterre et j'ai apprécié chaque instant de travail avec Patrick Macnee, en tant qu'acteur et ami pendant de nombreuses années.

Malheureusement, LE PRISONNIER (épisode 'L’enterrement') fut la série que j’ai le moins appréciée, principalement à cause du comportement inacceptable de Patrick McGoohan. Il nous a réprimandés, moi et d’autres acteurs, sans raison particulière, et un jour qu’il avait bu, il s’est emporté violemment contre notre metteur en scène, Bob Asher, un homme aimable et gentil, devant l’ensemble des acteurs et l’équipe de production car il était en désaccord avec une idée que Bob avait suggéré. Bob est sorti et il n'est jamais revenu sur le plateau. Je n’ai jamais pardonné à Patrick.

Quel est l’acteur qui vous a le plus impressionné durant votre carrière ?

Je pense que l’acteur qui m’a le plus impressionné est Buster Keaton qui a joué mon père dans le film "Le forum en folie" (1966). Il était une immense star, âgé de 85 ans, pas en bonne santé, mais il prenait le temps de s’asseoir et de me parler autant que possible. Il était le professionnel complet, exécutant tout ce que le réalisateur lui demandait sans jamais se plaindre, et cela consistait à courir sur place, à tomber et à esquiver les chars de course. C'était son dernier film. Il restera dans ma mémoire pour toujours.

Version originale :

How would you describe your Memoirs in one or two sentences?

For someone who is extremely shy, I surprised myself by writing an intimate and quite revealing book about my personal and professional life.

What are your best memories of shooting in a series?

I loved working in THE PERSUADERS, as not only was I with Roger Moore again, but also with Tony Curtis. Roger & I had worked happily together many times before, but Tony I only knew from watching his films. I found him surprisingly intense and he insisted on rehearsing our scenes multiple times & creating good character relationships. I felt that Tony’s talent as an actor had always been underestimated.

THE AVENGERS was one of my first roles in a TV series in England, & I enjoyed every minute working with Patrick McNee, as an actor & as a friend for many years.

THE PRISONER unfortunately, was my least favorite series, mostly due to Patrick’s McGoohan’s unacceptable behavior. He berated me & other actors for no particular reason, & one day when he’d been drinking, he verbally destroyed our director, Bob Asher, a kind, gentle man, in front of the entire cast & crew because he disagreed with a direction Bob suggested to him. Bob walked out & never returned to the set. I would never forgive Patrick for that.

Who is the actor who impressed you most during your career?

I think the actor who most impressed me was Buster Keaton who played my father in the film “A Funny Thing Happened on the Way To the Forum”. He was a huge star, 85 years old, not in good health, but he took the time to sit & talk to me whenever possible. He was the complete professional, performing everything the director asked with never a complaint, which included running on the spot, falling over & dodging racing chariots. It was his last movie. He will remain in my memory forever.