Les documents

Lumley Clemens

BRIAN CLEMENS (1931-2015)

Joanna Lumley se souvient de l’homme de l’ombre de Chapeau melon et bottes de cuir dans l'hebdomadaire anglais Radio Times.

Brian faisait tellement partie de ma vie. The New Avengers fut un grand bouleversement dans ma carrière. J’avais 30 ans lorsque je décrochai le rôle. J’avais fait quelques tournages, mais The New Avengers m’a permis de décoller en 1976.

J’étais prête à tout pour être sur la liste des actrices auditionnées au studio de Pinewood. On aurait dit qu’ils passaient tout Londres en revue ! Brian et Albert Fennell, qui est malheureusement décédé il y a de nombreuses années, semblaient vraiment découragés de trouver l’actrice recherchée. Je leur ai dit : « Je ne peux pas l’expliquer mais je suis convaincue que le rôle est pour moi. S’il vous plait, auditionnez-moi ! ». J’ai ainsi fait trois bouts d’essai, dont une scène de combat, et ils m’ont mise avec Gareth Hunt.

L’apparence de Purdey était quelque chose de très important et Brian s’y est énormément impliqué. J’avais des cheveux châtains jusqu’aux épaules à l’époque et je savais que je devais les couper pour incarner la pragmatique Purdey. Ils m’ont courtoisement laissé le soin de m’en occuper, mais ils m’ont dit : « Si ça ne va pas, tu t’achèteras une perruque ! ». 

Lumley Clemens 1

J’ai résisté mais j’ai pourtant perdu sur les vêtements. Je voulais que Purdey soit une dure à cuire, un peu comme une sorte de commando, mais ils voulaient que je porte des bas, des hauts talons et ainsi de suite. Je pense qu’ils s’étaient rendus compte qu’ils n’avaient pas besoin d’un autre personnage costaud avec Patrick Macnee (Steed) et Gareth (Gambit). Nous sommes passés, Gareth et moi, par des cours intensifs de remise en forme pour qu’on soit incroyablement au top physiquement, pour abaisser nos pulsations, nous rendre aussi souples que des chats et améliorer notre endurance. 

Lumley Clemens 1

J’aimais beaucoup Brian et j’admirais tellement son don formidable pour raconter des histoires…pour captiver immédiatement le public avec ses idées merveilleusement recherchées. Vous savez, un rat qui a goûté à des déchets nucléaires et qui vit dans les égouts alors qu’il a pris la taille d’un bus. De fabuleuses histoires avec un petit côté étrange. Les rues étaient toujours désertes et nous ne perdions jamais de temps à aller en voiture chez quelqu’un. Si nous disions : « Je vais voir Mr Philips. », vous nous voyez juste après en train de pousser la porte. Et les Avengers gagnaient toujours, ce qui était aussi vraiment bien ; après une heure, encore une fois, ils avaient sauvé le monde.

Brian continua avec Les professionnels, bien sûr. Martin Shaw et Lewis Collins ont tous les deux eu des petits rôles dans les Avengers quand j’y participais. Ils les testaient pour savoir qui serait Bodie et Doyle, bien que nous ne le sachions pas.  C’était il y a très longtemps maintenant, mais je suis tellement reconnaissante à Brian. The New Avengers était une série très stylée. 

Retour à l'index

©Denis Chauvet

Retour aux documents