Les rues de San Francisco (1972-1977)

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1055
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Re: Les rues de San Francisco (1972-1977)

Messagepar Denis » dim. mai 07, 2017 1:01 pm

Après demain, mardi 9 mai, sort aux USA l’intégral de la série LES RUES DE SAN FRANCISCO. Série policière culte des années 70 avec Karl Malden et Michael Douglas à ses débuts. En France, deux saisons sont sorties à prix prohibitif (en quatre coffrets).
5 saisons, 120 épisodes, 32 DVD, 53$...cotisez-vous, c’est mon prochain cadeau !
Chapeau melon et bottes de cuir est pour moi un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle (extrait de la critique de Bright Horizons:The Monochrome World of Emma Peel)

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1055
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Re: Les rues de San Francisco (1972-1977)

Messagepar Denis » ven. juil. 21, 2017 2:36 pm

Un post sur la page US des Rues de San Francisco.
C'est un extrait du livre Total Recall de Arnold Schwarzenegger. Il évoque son rôle dans l'épisode Dead Lift. Je ferai une traduction que j'ajouterai à la fiche de l'épisode.

"It was more than a year after shooting Stay Hungry before I landed another lead role:this one in a episode of a popular TV series called The Streets Of San Francisco, starring Karl Walden and Michael Douglas as police detectives.In the episode Dead Lift,they have to track down my character, a bodybuilder who loses it and unintentionally breaks the neck of a girl who mocks his body.The investigation leads them deep into a fictional San Francisco bodybuilding and arm wrestling scene,which meant Iwas able to get bit parts for Franco and a lot of my other friends. Having the whole Golds Gym gang on the set was very funny.As it happened, the 1976 Mr Universe and Mr Olympia competitions were only a few weeks away, so the guys were more focused on preparing than on performing for the cameras. They drove the director crazy by wandering off to go train.
I knew the TSOSF was a good credential that would help get Hollywood to take me more seriously .It was also a way to build up recognition among the television audience. The scene where I kill the girl was intimidating though. Hurting a woman,yelling, ripping down paintings and throwing around furniture was notme at all.I thought Jesus Christ,how did I ever get into this?Considering how many hundreds of people I went on to wipe out in the movies,thats funny in retrospect. In the end I just did the scene, not thinking about it and the director was pleased. "
Chapeau melon et bottes de cuir est pour moi un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle (extrait de la critique de Bright Horizons:The Monochrome World of Emma Peel)

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1055
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Re: Les rues de San Francisco (1972-1977)

Messagepar Denis » mer. mars 21, 2018 10:04 pm

Je me repasse la série et je modifie les fiches; les trois premiers épisodes pour commencer. Pas de modification de botte pour l'instant mais quelques ajouts aussi bien dans la critique que les informations supplémentaires.
http://lemondedesavengers.fr/index.php/ ... o/saison-1
Une innovation. Je traduis en anglais ma critique et je la poste sur la page FB très vivante de la série. Avec de bons retours.
Jaynie Thaler Moore : Excellent summary of this highly engaging episode Denis Chauvet. Thank you
Chapeau melon et bottes de cuir est pour moi un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle (extrait de la critique de Bright Horizons:The Monochrome World of Emma Peel)

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1055
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Re: Les rues de San Francisco (1972-1977)

Messagepar Denis » lun. avr. 09, 2018 4:20 pm

Beaucoup de 'retours' y compris d'une des filles de Karl Malden...
Chapeau melon et bottes de cuir est pour moi un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle (extrait de la critique de Bright Horizons:The Monochrome World of Emma Peel)


Revenir vers « Années 70 »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité