Interview de John Peel
par Denis Chauvet

bentley

John Peel, né en 1954, est un auteur britannique bien qu’il soit marié à une américaine et qu’ils vivent aux USA. Il est l’auteur de plus de 100 romans dont la plupart sont inspirés de séries télévisées : Doctor Who, Star Trek, Diadem, The Outer Limits… Il est l'auteur du livre Too Many Targets.

Voir la fiche bibliothèque de Too Many Targets.


Quand et comment avez-vous découvert Chapeau Melon et Bottes de Cuir ?

J’ai dû voir quelques épisodes Cathy Gale lorsque j’étais enfant, mais ce sont les épisodes Diana Rigg dont je me souviens le mieux, particulièrement la saison couleur que j’adorais.

Quels sont vos saisons et épisodes préférés ?

Sans aucun doute, la saison 6 (1). Le vengeur volant est sûrement mon épisode préféré toutes saisons confondues mais il y en a d’aussi bons dans cette saison. Après, je mets la saison 5 (2). Tous mes épisodes préférés sont des Diana Rigg.

Qui a décidé d’écrire Too Many Targets ? Dave Rogers ou vous ?

C’était mon idée. Je discutais avec Dave après qu’il eut écrit son magnifique guide des épisodes (3) et j’ai constaté que le 30e anniversaire de la série approchait ; j’ai suggéré qu’il écrive un nouveau livre, de préférence un roman. Il m’a dit qu’il n’excellait pas en fiction et il m’a conseillé d’essayer d’en écrire un. Il avait des contacts pour avoir l’autorisation et son livre l’avait rendu populaire ; donc, il a dit qu’il aurait les droits et que je pouvais faire le boulot ! J’insistai pour qu’il soit associé et il accepta de superviser le livre.

J’écrivis le synopsis qui plut à St Martin’s Press. Je l’ai également envoyé à Terry Nation (4) qui fut scénariste sur la série. Il fit quelques excellentes suggestions : j’avais pensé placer la chasse au gorille en Afrique, par exemple, et le dénouement devait se situer là-bas. Terry me conseilla de placer cette chasse en Angleterre. Les lecteurs s’attendraient à une chasse au gorille en Afrique et pas dans la campagne anglaise. Il m’a également conseillé de situer toute l’action de l’histoire en Angleterre car Steed ne quitte ‘jamais’ le pays dans la série. Ces conseils furent d’une grande aide et l’histoire fut meilleure.

Quelle fut la part de travail de chacun d’entre vous ?

J’ai écrit toute l’histoire puis je l’ai envoyée à Dave. Il fit quelques commentaires, principalement sur des points historiques, et il ajouta quelques descriptions entre autres. Il m’apprit, par exemple, que le bout pointu d’un parapluie est une ‘virole’ ! Il a également trouvé le nom du Professor Lipp (J’avais pensé à Briggs ou quelque chose de banal et j’ai aimé cette proposition.). Néanmoins, l’histoire est de moi et environ 90 pour cent du texte aussi.

Avez-vous rencontré d’autres membres de la distribution ou de la production ?

Non. Dave contacta Patrick Macnee pour la préface mais ce fut tout. En fait, nous avons eu de la chance car, à l’époque où j’ai écrit le livre, il n’y avait aucun projet concernant The Avengers. On nous a donc donné une complète liberté pour faire ce qu’on voulait concernant ce livre. J’ai pensé que cela serait très amusant d’avoir tous les collaborateurs de Steed dans le roman et les vilains devaient être, bien entendu, les Cybernautes car ce sont les préférés des fans. J’ai essayé de respecter scrupuleusement le style pour chaque période ; ainsi, par exemple, les aventures du Dr Keel se déroulaient plutôt avec des voyous que dans le domaine du fantastique alors que les passages avec Tara sont orientés vers du fantastique pur.

Avez-vous eu des retours d’acteurs, de membres de la production ou de fans ?

J’ai reçu quelques lettres d’encouragement lorsque les fans ont eu vent du projet.

Le lecteur a l’impression que Too Many Targets pouvait être le premier roman d’une série avec le retour de Mrs Peel à la fin. Une suite a-t-elle été envisagée ?

J’avais espéré que nous pourrions faire plus mais les ventes ne furent pas très bonnes malheureusement. J’avais commencé à planifier une deuxième histoire dans laquelle Steed est kidnappé et il se réveille dans le Village du Prisonnier. Il les rend tous fous parce qu’il n’essaie pas de s’évader ! Il rencontre le Numéro Six, qui est là-bas depuis des années et qui essaie toujours, sans succès, de se faire la belle… Je n’ai pas été plus loin. Bien sûr, nous n’aurions pas pu utiliser le Village mais j’avais prévu de contourner le problème en appelant le lieu ‘Le Hameau’ et au lieu d’avoir des numéros, chacun aurait eu des noms de code provenant de l’œuvre de Shakespeare… (5)

Vous avez écrit beaucoup de romans basés sur des séries des années 60 : Chapeau Melon et Bottes de Cuir, Le Prisonnier, Des Agents très Spéciaux. Lesquels préférez-vous ?

Je pense que je préfère mes livres sur Doctor Who car cela a toujours été ma série préférée lorsque j’étais enfant. Mais j’aime beaucoup Too Many Targets aussi car j’ai eu beaucoup de plaisir à l’écrire.

Vous avez écrit principalement des romans sur Doctor Who. Y a-t-il des chances d’avoir d’autres romans des Avengers signés John Peel ?

J’aimerais en écrire plus ! Si seulement quelqu’un voulait les publier !

(1) La saison 6 équivaut en Angleterre à la seconde partie de la saison couleur Emma Peel (de La porte de la mort à la fin de la saison).

(2) La saison 5 équivaut en Angleterre à la première partie de la saison couleur Emma Peel (jusqu’à Qui suis-je ?)

(3) Vraisemblablement The Complete Avengers sorti en 1988.

(4) Terry Nation a écrit le scénario des épisodes : L’invasion des Terriens, Le legs, Je vous tuerai à midi, L’homme au sommet, Noël en février, Haute tension.

(5) Le Hameau aurait été The Hamlet dans la version originale ; jeu de mots, bien entendu, car Hamlet est le titre d’une tragédie de Shakespeare.

Retour à l'index

@Denis Chauvet