Interview exclusive de Diana Rigg
par Kevin Collette

de Diana

Remerciements : Festival du Film britannique de Dinard.

Pour cette interview que vous trouverez exclusivement sur notre site, Diana Rigg revient enfin sur la série et met définitivement un terme à un éventuel retour dans un projet Avengers. Elle règle aussi ses comptes avec Georges Lazenby et revient sans langue de bois sur le reste de sa carrière. Un grand merci à Kevin Collette de nous avoir donné cet entretien exceptionnel !

Commençons par le commencement : puis-je vous demander dans quelles circonstances vous avez été approchée pour le rôle d'Emma Peel sur "The Avengers" ?

Eh bien, j'ai été contactée avec probablement près de 150 autres jeunes postulantes ; à l'époque, j'étais encore étudiante en Théâtre, ce qui faisait de moi une sorte d'outsider parmi les candidates potentielles. Je crois me souvenir que les producteurs avaient en fait déjà attribué le rôle à quelqu'un d'autre ( Elisabeth Shepherd, renvoyée au milieu du tournage de la première version de "Voyage sans retour"), mais qu'ils n'en étaient pas trop satisfaits. Ils lui cherchèrent donc très vite une remplaçante. J'ai donc passé mon audition, obtenu le rôle et commencé à tourner dès le lendemain ! Très rapide, comme façon de procéder, en fait !

Le personnage était déjà bien défini lorsque vous êtes arrivée ?

Le personnage avait donc déjà été incarné avant mon arrivée. Deux ou trois années auparavant, ce personnage était alors incarné par un homme, le Dr Keel. Une femme l'a ensuite remplacé et il s'agissait de la formidable Honor Blackman. Précision : les scripts n'avaient pas été modifiés, ce qui a permis à une femme de se comporter comme un homme… par accident !

Bien avant le film de 1998, il y avait déjà des rumeurs d'un film (ou téléfilm) supposé réunir toutes les anciennes "Steed's Ladies ", que pensez-vous de l'idée en soi ?

Très franchement, pour moi, cela relève plutôt du cauchemar. Sans vouloir paraître trop catégorique, il me semble impossible de ressusciter le passé…

Que pensez-vous de l'ultime série, "The New Avengers" ?

Je vais être très honnête avec vous : je ne l'ai jamais vue. En fait, je regarde très peu la télévision. Je suis toujours très occupée quand je suis chez moi et je ne la regarde tout simplement pas…

Désolé de peut-être raviver de mauvais souvenirs, mais pouvez-vous nous parler du tournage du James Bond "Au Service Secret de Sa Majesté" ?

Ah, bien. J'ai été engagée en tant qu'actrice professionnelle pour épauler un (pause)… novice. C'est tout. J'ai fait mon travail (silence).

Le film est considéré comme l'un des meilleurs de toute la série à ce jour…

(l'actrice se contente de sourire, sans répondre)

On vous retrouve ensuite au générique du génial "Théâtre de Sang" avec Vincent Price. Le scénario faisant la part belle à des meurtres inspirés de l'œuvre de Shakespeare, je me demandais si vous aviez vous-même suggéré quelques idées ?

Un bon film, Théâtre de Sang ; non, je n'ai pas participé à son écriture, j'ai en revanche énormément apprécié de pouvoir travailler avec Vincent Price. Un très grand acteur, qui souffrait de n'être considéré que comme un acteur de films d'horreur, ce qui l'empêchait de pouvoir prétendre à un plus large répertoire. C'était un vrai plaisir que de pouvoir le voir déclamer du Shakespeare…

Le film a bien marché au box-office ?

Très très bien oui. Depuis il est devenu "culte", un peu à la manière des Dr Phibes

Vous avez renoué avec l'espionnage dans "The Assassination Bureau", aux côtés d'Oliver Reed …

Un terrible film…

À propos de votre série télé éponyme, pouvez-vous nous donner quelques détails ?

Ah, Diana… Un ratage total. Et mérité j'ajouterais. Il s'agissait en fait d'une pâle copie d'un format qui avait bien fonctionné aux États-Unis, avec un interprète britannique. Ce que j'ignorais à l'époque, vu que je vivais alors en Angleterre et qu'on m'a donc invitée à le faire aux USA. Et ça a raté misérablement… et logiquement.

Comment vous définiriez-vous ?

Je ne sais pas trop. En tant qu'actrice, il y a encore beaucoup de choses que je voudrais essayer. J'ai fait du cinéma, du théâtre, de la radio (interprétation et lecture de pièces du répertoire). C'est ça le plus intéressant dans notre métier : pouvoir essayer des choses différentes. Je suppose qu'on pourrait dire que j'ai une approche médiévale de mon art. J'aime tout essayer. Je suis une touche-à-tout en fait. C'est trop facile de se ranger, d'avoir un succès établi avec quelque chose et de s'en tenir là. J'ai été successivement actrice de théâtre, puis suis passée à la télévision (ce qui n'était pas très bien considéré pour des acteurs dignes de ce nom à l'époque… Alors que tout le monde le fait aujourd'hui... ).

J'ai toujours voulu jouer dans une comédie musicale. La première que j'ai interprétée aux États-Unis a été un four total, mais j'ai enchaîné ensuite sur une réussite ! C'est comme ça que je fonctionne. Je me sentirais très triste de ne pas tout essayer, il y a tellement de choses passionnantes à faire…

 

 

©Kevin Collette 2006