Épisode I : La Menace fantôme (1999)Épisode III : La Revanche des Sith (2005)

Saga Star Wars

Épisode III : La Revanche des Sith (2005)


ÉPISODE III : LA REVANCHE DES SITH
(EPISODE III – REVENGE OF THE SITH)

Résumé :

Dooku attaque la république et Coruscant, et l'un de ses sbires, un général robot du nom de Grievous kidnappe le chancelier suprême Palpatine. Anakin et Obi Wan sont chargés de le délivrer. Ils y arrivent, mais Grievous s'échappe. La guerre fait front partout, et le chancelier Palpatine joue un jeu étrange pour déstabiliser toujours plus Anakin. Et fini par lui révéler qu'il est un seigneur Sith, Anakin ayant peur de perdre Padmé, s'abandonne au côté obscur de l'Empereur pour pouvoir la sauver et commence à éliminer les Jedï. Tandis que l'armée des clones, sur un ordre spécial de l'Empereur fini le travail de tuer les autres Jedï et trahissent la république. Yoda décide qu'il faut éliminer les Sith tant qu'il est temps, alors qu'il va s'occuper de Dark Sidious, anciennement Palpatine, Obi Wan part combattre Anakin devenu Dark Vador. Yoda ne parvient pas à tuer Dark Sidious et part en exil, tandis qu'Obi Wan remporte son combat et laisse Anakin pour mort sur une planète de lave en fusion. Padmé a deux enfants : Luke et Leïa et meurt peu après, ils sont séparés et cachés. Car l'Empereur a récupéré Dark Vador et avec lui il va commencer à faire régner la terreur sur la galaxie grâce à sa nouvelle arme : l'étoile noire.

Critique :

Dernier opus de la 'prélogie' réalisé lui aussi par Geroge Lucas, et dont on se demande alors une fois de plus, comment se fait-il qu'il puisse y avoir à nouveau des incohérences ! Celle qui me vient immédiatement à l'esprit est le fait que Padmé meurt immédiatement après la naissance de ses enfants. Or, dans Le Retour du Jedï lorsque Luke demande à Leïa quels souvenirs elle a de sa mère, et il précise de sa vraie mère, elle lui répond qu'elle était belle, triste et pleurait beaucoup. Donc soit elle a une mémoire vitesse éclair, vu le peu de temps qu'elle l'a vu ici dans ce volet, ou alors ça ne colle pas. En tous cas, ce troisième épisode est concrètement orienté beaucoup plus 'action', cette fois-ci c'est la guerre totale, et les combats s'enchaînent les uns après les autres.

Ewan McGregor assure toujours le rôle d'Obi Wan Kenobi, si son jeu s'est amélioré depuis l'épisode 1 : il n'y a aucun doute là-dessus, il maîtrise et appréhende beaucoup mieux son personnage, on est loin tout de même encore du charisme d'Alec Guiness, ceci est un point de vue bien personnel. Hayden Christensen interprète toujours Anakin Skywalker que l'on voit petit à petit se transformer en Dark Vador, jusqu'au final où il revêtira son costume bien connu. Alors honnêtement, je trouve la conversion d'Anakin vraiment très facile, et il devient un Sith avec une telle facilité, alors les fans diront que ayant été instable dès le départ, son instabilité grandissante n'a fait qu'achever la domination et son passage du côté obscur. D'accord, mais tout de même, il lui suffit de tuer Mace Windu pour 's'aplatir' devant l'Empereur et devenir sa marionnette. Un peu facile, lorsqu'on sait qu'il n'en est pas à son premier meurtre, et qu'il avait commencé sa carrière d'assassin en délivrant sa mère.

Nous retrouvons également Nathalie Portman elle aussi toujours dans le rôle de Padmé, je la trouve toujours aussi absente de son personnage, et je ne trouve pas sa prestation exceptionnelle, cela dit dans cet épisode, son rôle est assez restreint par rapport aux deux autres films précédents. Dans les choses qui fâchent un peu : en gros les Jedï sont vraiment mauvais car ils ne voient rien venir en ce qui concerne Dark Sidious, et tout le tralala avec les clones. Là encore, si cet épisode 3 apporte quelques éléments de réponse aux questions qu'on pouvait se poser : là, par exemple, on sait comment l'Empereur a obtenu son immense armée, comment les Jedï ont été décimés, etc. Il reste tout de même des points obscurs, et également des nouveautés surprenantes : comme le fait que Yoda connaisse Chewbacca, en effet lorsqu'il est avec Han Solo dans l'épisode 4, Chewbacca n'a pas l'air tellement au courant de la force, des Jedï, etc. enfin bon ce n'est pas non plus un personnage principal, mais tout de même moi je trouve ça bizarre.

On voit aussi comment Dark Sidious sous l'apparence du chancelier Palpatine a pris le contrôle total de la république pour en faire son ordre impérial. Enfin, ce que beaucoup de gens attendaient aussi je pense, c'est le passage d'Anakin du côté obscur, et sa transformation en Dark Vador. J'avoue, personnellement, avoir été déçu, en plus je trouve que lorsqu'il est sur la table d'opération qui vient de se relever avec son costume de Dark Vador, l'acteur (qui d'ailleurs ici est Gene Bryant) qui l'incarne fait moins 'balèze' que Dave Prowse et est beaucoup moins imposant. Par contre, je reste dubitatif et je suis émerveillé par le fait qu'Obi Wan et Anakin combattent dans une fournaise où il doit taper au moins du 100°C minimum, au bas mot (c'est de la lave en fusion tout de même !), et ils n'ont pas une trace de sueur ! Alors qu'ils devraient dégouliner comme des bœufs ! Enfin, nous voyons le début de la construction de l'étoile de la mort. Bref, on voit la trame principale se mettre en marche pour arriver à la situation dans laquelle se trouve l'univers dans l'épisode 4, lorsque Luke, Leïa, etc. débarquent, mais il manque beaucoup d'à côté.

Côté technique, on est à fond dans le numérique, et parfois c'est beaucoup trop à l'écran, et de plus, ça se voit que c'est de l'image de synthèse. Il y a quelques jolis plans graphiques, de superbes décors, etc. Grievous tient à peu près la route... Mais clairement le numérique est un peu en surdose, et là aussi c'est dommage. Bref, je reste très mitigé sur cette prélogie dans sa globalité, car clairement ce n'est pas ce que j'attendais qui est raconté, et je suis donc assez déçu. Pour la musique c'est toujours John Williams, donc là aussi, rien de nouveau, c'est du connu et on reprend en plus des thèmes de l'ancienne trilogie. À noter que si, je trouve que le fond sonore pendant le combat de Yoda et Dark Sidious à la tribune du parlement avec les soucoupes, est horripilant à souhait, ça gâche ce qui se passe à l'image. Toujours doté d'un budget de 115 millions de dollars comme les deux précédents, le film marchera très très bien à l'international en rapportant près de 850 millions de dollars de recettes, il ne sera que 2e au box-office mondial et en France où il fera un peu plus de 7.2 millions d'entrées. 

Anecdotes :

  • Chewbacca est ici incarné par le même acteur qui interprétait déjà ce rôle dans la première trilogie à savoir : Peter Mayhew.

  • C'est George Lucas lui-même avec Roger Barton qui réalisent ensemble le montage du film. Cela leur demandera 18 mois, et il sera effectué au Skywalker Ranch en Californie.

  • Le film La Revanche des Sith a lui aussi, comme les deux autres volets précédents été converti en 3D et a été projeté en 2015 en Californie pendant la convention Star Wars Celebration VII. Mais aucune édition BluRay n'existe à ce jour.

  • Comme pour l'épisode 2, L'Attaque des Clones, le film a entièrement été tourné en Haute-Définition, avec 4 caméras SONY HDC-F950 d'une valeur de 116 milles dollars environ chacune. Il est désormais possible d'en trouver d'occasion pour la somme de 10 milles dollars environ à l'heure actuelle.

Retour à l'index