Épisode VI : Le Retour du Jedi (1983)Épisode II : L'Attaque des clones (2002)

Saga Star Wars

Épisode I : La Menace fantôme (1999)


ÉPISODE I : LA MENACE FANTÔME
(EPISODE I – THE PHANTOM MENACE)

Résumé :

Tandis que la puissante fédération du commerce met en place une taxe pour les transports commerciaux en dehors de la galaxie, la République censée maintenir la paix envoie deux émissaires, des chevaliers Jedï dont l'un est Obi Wan Kenobi pour négocier le retrait du blocus de la planète Naboo dirigée par la reine Amidala. Mais les deux Jedï sont attaqués et la planète Naboo indexée par une armée de droïdes de la fédération du commerce. La reine Amidala est faite prisonnière dans l'espoir de signer un traité rendant l'invasion, de la planète, légale.

Faisant une halte sur Tatooine pour réparer leur vaisseau endommagé suite à leur fuite de Naboo, Obi Wan et son maître Qui-Gon Jinn font la connaissance d'Anakyn Skywalker un enfant très doué pour la force, grâce à lui ils réparent le vaisseau et repartent vers Coruscant mais un Sith est à leurs trousses. Amidala se rend compte que la République est inefficace et ne peut rien pour elle, elle décide de retourner sur Naboo pour sauver son peuple. Obi Wan, Qui-Gon et Anakyn vont avec elle. Là, la guerre contre les robots commence, et Obi Wan ainsi que Qui-Gon doivent affronter le Sith qui est l'élève de celui qui est derrière toutes ces manigances. Qui-Gon meurt, mais la planète Naboo et la reine Amidala sont sauvées. Anakyn va être formé pour être un Jedï.

Critique :

16 ans après Le Retour du Jedï, George Lucas revient avec ce nouvel épisode sur la saga Star Wars et décide de raconter ce qui se passe avant la première trilogie ! Rappelez-vous que c'est cette partie, originellement, qui devait être développée en 1977 mais n'ayant pas le budget pour, Lucas a donc adapté la partie qui était la moins coûteuse à l'écran. Que dire de cet épisode one ? Et bien que déjà nous sommes à des années lumières de la première trilogie en ce qui concerne l'intérêt : honnêtement l'histoire est inintéressante, bien qu'il y ai un côté plus politique, mais malheureusement en plus, elle est servie par une bande d'acteurs insipides (de mon point de vue personnel) : Liam Neeson (Darkman, Batman Begins, Taken) incarne un personnage totalement inconnu, Qui-Gon Jinn, de la première trilogie, personnellement je n'aime pas trop cet acteur que je trouve toujours absent de ses rôles.

Quoiqu'il en soit, il disparaît à la fin du film, on ne le reverra donc pas. Ensuite nous trouvons Ewan McGregor (Moulin Rouge ! The Island, Big Fish) dans le rôle de Obi Wan Kenobi jeune et qui est l'apprenti de Qui-Gon. Celui-ci n'a pas plus de charisme que Liam Neeson et est tout aussi insipide à l'écran. Enfin en vedette féminine, nous trouvons Nathalie Portman (Thor, V pour Vendetta, Votre Majesté) : alors là aussi, je trouve le choix discutable, en effet dans la trilogie originale, Carrie Fisher dit à Luke que sa mère était très belle dans ses souvenirs, honnêtement on pouvait trouver plus jolie que Nathalie Portman sans problème, mais bon là aussi, je la trouve fade également dans son jeu à l'écran. La seule chose qui est vraiment sympa, est le changement d'identité avec sa doublure incarnée par l'actrice Keira Knightley (Domino, Orgueil et Préjugés, Pirates de Caraïbes : La Vengeance de Salazar) bien que l'on voit rapidement tout de même le changement du visage (à moins de ne pas être physionomiste pour 2 sous !).

Pour les seconds rôles, en vrac, nous avons : Samuel L. Jackson en Jedï qui siège au conseil (et ça le fait vraiment pas !), Pernilla August qui interprète la mère d'Anakyn, et évidemment Ian McDiarmid dans le rôle du sénateur Palpatine. Dans les points positifs du film, il y a de très jolis décors, des belles couleurs, c'est flamboyant, net... le tout en numérique ! Il y a des vaisseaux, pas mal de vaisseaux, et on sent ici qu'il y a de l'inspiration, et aussi de l'originalité. Mais ce qui est dérangeant ce sont les incohérences, surtout celle de R2D2 qui fait déjà la rencontre d'Obi Wan Kenobi, alors que celui-ci dans l'épisode 4 dit clairement qu'il ne connaît pas R2D2 et qu'il n'a jamais possédé de droïde ! Ceci est la première chose, ensuite, Lucas s'embourbe dans des choses sans intérêt ! Clairement ! Personnellement, ce n'est pas du tout ce que j'attendais être développé lorsqu'on parlait de préquelle : je pensais qu'on allait voir les tribulations de Han Solo avec Chewbacca et Lando, l'histoire du fait que Han ai gagné le Faucon Millenium, sa rencontre avec Jabba, etc. De même je pensais que nous verrions Luke et ses essais à l'école des pilotes avec son copain Biggs, etc.

Là c'est juste inintéressant au possible, d'une durée de 2H16 environ, on s'ennuie rapidement : la course de pods est d'une longueur interminable, certaines scènes rappellent évidemment des scènes dans l'ancienne trilogie (par exemple le passage sous-marin de Jar Jar, Qui-Gon et Obi Wan lorsqu'ils sont dans la grotte face au monstre qui rate de les manger, ça rappelle le passage de Han Solo sur la météorite dans la gueule du monstre qui allait manger le Faucon, et la scène de fin lorsque Anakyn regarde Amidala, c'est clairement la remise des médailles de épisode 4), et d'autres choses dans le même style, mais le plus dramatique dans cet épisode est bien évidemment le personnage de Jar jar Binks ! 

Qu'est-ce qui a pris à Lucas de nous refiler un personnage aussi pitoyable, ennuyeux et irritant pendant toute la durée du film : c'est simplement incompréhensible. Et je ne vous parle pas de son doublage français qui est tout simplement, une horreur. Sans compter le conseil des Jedï, personnellement, je trouve cela vraiment bizarre. J'vais tendance à penser que Yoda était à l'origine de tout et qu'il faisait autorité en la matière, mais visiblement non lorsque l'on voit le pouvoir d'autorité de Mace Windu à son encontre. Bref, vous l'aurez compris, inconsistance des acteurs, histoire peu intéressante, bizarreries... cet épisode 1 après 16 ans d'absence de la franchise, méritait vraiment mieux. Dommage, une occasion manquée.

Pour la musique, nous sommes dans du connu, puisque nous retrouvons John Williams comme pour les anciens films. Les SFX avec les progrès techniques sont réellement impressionnants, mais c'est à double tranchant : on se paie tout au long du film des espaces et des lieux dans de la démesure, qui ne font plus très réalistes justement. D'un budget de 115 millions de dollars, le film fonctionnera très bien à l'international en étant premier pratiquement partout et en rapportant au total un peu plus de 983 millions de dollars de recettes. En France il sera 3e du box-office en 1999 et fera 7.3 millions d'entrées. Ce fut l'un des films les plus rentables de l'année 1999. 

Anecdotes :

  • George Lucas voulait enchaîner la suite après Le Retour du Jedï. Mais, épuisé par le tournage de la trilogie originale et en parti ruiné suite à son divorce en 1983, il perd l'envie de revenir sur Star Wars, néanmoins il est toujours intéressé pour faire une préquelle. Un regain des comics au début des années 90 persuadera Lucas de se pencher sur celle-ci.

  • Star Wars La Menace Fantôme, fut l'un des derniers titres pressé en Laserdisc, ce support qui était l'ancêtre du DVD, dans une très belle édition japonaise. Les fans du Laserdisc, n'hésitent pas à dire qu'il s'agit de l'un des meilleurs titres jamais édité en Laserdisc, notamment pour la qualité audio du titre (qui serait supérieure à son édition DVD !), et qu'il arrive à soutenir sans problème la comparaison avec les DVD de l'époque pour la qualité d'image.
  • C'est en voyant Jurassic Park, ou encore Casper et Cœur de Dragon que Lucas compris que ILM pouvait désormais réaliser tout ce qu'il souhaitait en numérique. La Menace Fantôme regorge d'effets numériques tout au long de celui-ci, et seulement 10 à 15 minutes du film ne contient aucun effet spécial.

  • Après la fin de la prélogie, les six films devaient être convertis en 3D. Ainsi, en 2010 une annonce est faite dans ce sens, et les films devaient être présentés dans l'ordre chronologique de la saga. Le travail de conversion est effectué sous le contrôle d'ILM. Finalement, La Menace Fantôme sera le seul film à ce jour de la saga à être ressorti en version 3D en 2012 et être présenté au public au cinéma (il n'existe à ce jour pas d'édition BluRay). Les autres ont été mis en stand-by du fait du rachat de Lucasfilm par Walt Disney Company. George Lucas précisera que l'édition 3D de La Menace Fantôme était juste une conversion de l'édition BluRay de 2011.

  • Keira Knightley fut choisie pour être la doublure de Nathalie Portman car elle lui ressemblait énormément. À cette époque, l'actrice n'avait que 12 ans. Pendant le tournage du film, leurs mères disaient qu'elles étaient incapables de les reconnaître une fois maquillées ! Bien qu'elle ai commencé sa carrière un peu avant Star Wars, c'est véritablement épisode one qui la lancera pour de bon.

Retour à l'index