Épisode I : La Menace fantôme (1999)Épisode III : La Revanche des Sith (2005)

Saga Star Wars

Épisode II : L'Attaque des Clones (2002)


ÉPISODE II : L'ATTAQUE DES CLONES
(EPISODE II – ATTACK OF THE CLONES)

Résumé :

10 ans ont passés, et la république est au bord de l'explosion, un mystérieux comte Dooku serait à l'initiative d'un mouvement qui entraîne les planètes, les unes après les autres à quitter la république. La sénatrice Padmé Amidala revient sur Coruscant pour participer à un vote important : là, elle revoit Anakin Skywalker qui a bien grandi et qui est amoureux d'elle. Elle échappe à un attentat contre sa vie. Placée sous la surveillance d'Anakin et d'Obi Wan Kenobi, ce dernier commence une enquête pour savoir qui veut la mort de la sénatrice. Au fil de celle-ci, il découvre une planète que l'on tente de cacher : Kamino. Sur la planète, Obi Wan découvre qu'on a commandé une armée de clones créée à partir d'un certain Jango Fett. 

De même il remonte jusqu'à Dooku qui a mis sur pied une armée de robots prête à attaquer la république. Celle-ci décide d'utiliser les clones pour contre attaquer et la guerre commence. Prisonnier de Dooku, Anakin qui voulait libérer sa mère sur Tatooine, rejoint son maître Obi Wan avec Padmé, mais à leur tour ils sont pris également. L'arrivée de Yoda avec les clones les sauve, et l'armée des robots est détruite, mais Dooku s'est enfui. Anakin épouse Padmé, et est de plus en plus instable. Tout comme la république.

Critique :

Deuxième volet de la nouvelle trilogie de Star Wars, réalisé par George Lucas lui-même, j'avoue que je reste dubitatif sur cette préquelle, qui n'amène vraiment pas de nouveauté : que ce soit au niveau de l'histoire, des lieux (si vous regardez bien les protagonistes évoluent toujours dans les même endroits, Tatooine entres autres choses, on a l'impression qu'ils tournent sur un immense cercle en fait d'une trilogie à une autre), ou même des personnages. Nous retrouvons Ewan McGregor toujours dans le rôle d'Obi Wan Kenobi, Nathalie Portman pour incarner Padmé. Jake Lloyd (Urgences, La Course au Jouet, Le Caméléon) qui interprétait Anakin Skywalker dans l'épisode 1 est remplacé par Hayden Christensen (L'Antre de la Folie, Le Mystificateur, Croisades) pour incarner un Anakin bien plus âgé.

Alors, je pense que j'ai raté l'épisode, où Anakin s'empare d'une Delorean et voyage dans le temps pour revenir à cette époque sous forme d'un adulte car j'avoue ne pas très bien comprendre : Padmé n'a pas changé d'un iota, mais Anakin, lui, est devenu adulte et une histoire d'amour commence entre eux. Honnêtement, ça fait quand même très étrange, mais enfin bon... Ce qui le plus étrange en fait c'est qu'en regardant ce film, on se rend compte que : les jedï ne servent à rien, pratiquement, qu'ils ne voient rien de ce qui se passent sous leur nez avec le côté obscur et les Sith, que Jango Fett est un crétin fini et qu'on comprend mieux pourquoi dans l'épisode 6, Bobba Fett son clone non modifié, se fait battre aussi facilement par ses propres armes, c'est juste ahurissant !

Le film affiche des longueurs interminables, que ce soit les passages entre Anakin et Padmé, ou encore l'enquête d'Obi Wan un peu partout dans l'espace et sur les planètes : ah, si, point positif pour la planète où les clones sont créés, entièrement recouverte par des océans avec les bâtiments flottants au-milieu, et les immenses vagues qui passent, cela donne un décor très sombre qui dénote des autres lieux assez répétitifs très lumineux. L'histoire est une fois encore très politique : complots, tentatives de prise de pouvoir des uns pour prendre la place des autres, alliances secrètes, etc. Il faut aimer ce contexte, la seule scène de bataille des Jedï est vers la fin du film, et malheureusement elle est ratée ! Fouillie à souhait, on ne peut pas vraiment apprécier l'action, et donc ça ne rend pas vraiment très bien à l'écran, même l'apparition de tous les Jedï n'est même pas spectaculaire en fait, elle ferait presque sourire. C'est vraiment dommage. On assiste également à la montée en puissance du côté obscur chez Anakin, l'acteur étant pas très à l'aise avec son personnage, je trouve, on a certes des expressions de colère, mais ce n'est pas vraiment une performance.

Alors, néanmoins, ce second épisode est tout de même au-dessus du niveau de l'épisode 1, et ce pour une simple et bonne raison : on ne voit pratiquement pas Jar Jar Binks du début à la fin du film. Lucas avait écouté les fans qui étaient mécontents de ce personnage, et c'est juste un bonheur de ne plus avoir à le supporter. Néanmoins, Lucas a trouvé bon de faire de C3PO le clown de service. Il faut toujours qu'il y ai de l'humour quoiqu'il arrive. Pour ce nouvel épisode de la saga, cette fois-ci on est passé au tout numérique : d'autant plus que ceux-ci sont désormais en haute définition, et avec donc un meilleur rendu. Il y a du pour et du contre, l'aspect général du film donne un rendu lisse, propre, net, comme si tout était neuf, c'est beau visuellement mais c'est peut-être trop propre, trop impeccable, et cela confère parfois un côté très artificiel (notamment avec la lumière) à l'image. Non content d'avoir mis des vaisseaux et décors, il y a aussi les personnages désormais qui sont en synthèse comme Yoda par exemple, dont on assiste pour la première fois à un combat.

Et j'avoue être dubitatif, car de la façon dont Yoda se bat avec sa petite taille, on se dit qu'il ne faudrait pas que le combat dure des heures, car il serait épuisé à la fin de celui-ci en étant obligé de sauter partout pour arriver à la hauteur de son ennemi. Néanmoins, on voit sa puissance de Jedï, lorsqu'il contre l'attaque des éclairs de Dooku avec la force, en fait, il réalise ce que l'on attendait que Luke réalise avec l'Empereur dans l'épisode 6. Mais bon, on ne va pas refaire le scénario. Bref, d'une durée de 2H22 environ, moi je trouve ce second film comme pour épisode 1 : un peu long et mou. Là aussi, je trouve que l'histoire qui est développée ici n'est pas celle que j'attendais dans cet univers, et ne m'intéresse pas plus que ça au final. C'est bien dommage. Pour la musique c'est toujours John Williams qui la réalise, vous ne serez donc ni surpris, ni dépaysé. Doté d'un budget de 115 millions de dollars (comme épisode 1), le film marchera très bien, mais cette fois-ci ne se classera premier nulle part ! Il rapportera tout de même presque 650 millions de dollars de recettes mondiales, en France il se classera 5e au box-office avec un peu plus de 5.7 millions d'entrées. 

Anecdotes :

  • L'Attaque des Clones, est le premier film de Star Wars à être filmé entièrement en numérique (à l'époque il commençait à peine son développement). Sony et Panavision ont collaboré avec ILM pour que le tournage se déroule de façon optimale. Sony a créé la caméra et Panavision les objectifs et lentilles, et ILM a conçu le système d'enregistrement. Ce qui a permis à George Lucas de faire des économies sur le coût du négatif, développement, transfert, etc. propres aux anciennes caméras. De plus les techniciens avaient accès immédiatement aux rushs tournés la veille. Et une plus grande facilité pour l'incrustation des effets spéciaux.

  • L'Attaque des Clones est aussi un Star Wars qui contrairement aux autres, n'a pas été tourné en Angleterre, mais cette fois-ci en Australie. D'autres scènes ont été tournées en Italie (on s'en doutait un peu !) ainsi qu'en Espagne.

  • C'est le premier film où Yoda est entièrement en image de synthèse, et n'est plus une « simple » marionnette. La raison en est toute simple : c'est aussi la première fois que l'on voit Yoda se battre au sabre laser. Il aurait été très difficile de réaliser ce combat avec une marionnette à manipuler.

  • L'Attaque des Clones, fut lui aussi finalement converti en 3D et diffusé en salle en 2013 dans une convention qui se déroulait en Allemagne. Il sera ensuite rediffusé dans cette version en 2015 en Californie. Aucune édition BluRay 3D n'existe.

Retour à l'index