Césars 2017

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1177
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Césars 2017

Messagepar Denis » sam. févr. 25, 2017 2:51 pm

Surprenant que je fasse un post sur les Césars 2017, une guignolesque cérémonie qui est devenue au fil des ans la messe de la bien-pensance d’un cinéma français pathétique gavé de subventions par nos impôts et dont les participants aux discours sirupeux sont pour la plupart des bobos gauchisants et mondialistes. Les bobos ont effectué un hold-up sur cette cérémonie. Ils s'en sont emparés comme tribune politique. Il est fort à parier d’ailleurs que les tweets de trois récompensées d’hier soir leur feront un effet boomerang…
Hier, tout était donc à jeter…sauf l’hommage poignant à notre Bebel national, le cinéma français à lui tout seul. Je ne me suis pas tapé toute l’émission mais il faut voir cet extrait et la standing ovation. Un honneur et une reconnaissance pour ce Monstre Sacré, enfin couronné de son vivant ! Malgré ses troubles et ses difficultés à s'exprimer et se déplacer, il garde ce fabuleux sourire, cette bonne humeur et reste debout sur le ring, nonchalant face aux obstacles de l'existence.
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).

Avatar de l’utilisateur
Dearesttara
Messages : 215
Inscription : mer. déc. 28, 2016 1:31 pm

Re: Césars 2017

Messagepar Dearesttara » sam. févr. 25, 2017 4:26 pm

Je me permettrais d'ajouter trois autres moments forts : le discours de Ken Loach, engagé comme on l'aime (même si I Daniel Blake est un bon Loach, ce n'est pas un "grand" Loach à mon sens), celui de François Ruffin, réalisateur du mémorable documentaire Merci patron!, et l'intervention de Valérie Lemercier, la seule à avoir réussi à être drôle durant la cérémonie ; l'humour lol gentillet des Césars me pompant depuis longtemps. Sinon, pour le reste, c'était affreusement terne, comme d'habitude, dirais-je.

Palmarès plutôt pas mal : je suis content du plébiscite de Elle, un film extrêmement audacieux évoquant Chabrol, mais un Chabrol à l'esprit encore plus tordu - une habitude avec Verhoeven. Le flamboyant Divines méritait bien le césar du meilleur premier film. Après, je n'ai pas vu tous les films. Ma seule déception a été les nominations du meilleur film étranger, toute la sélection était constituée de films corrects, mais rien de transcendant ; Loach était pour le coup un choix par défaut.
D'après une théorie, le jour où on découvrira à quoi sert l'Univers, ledit Univers disparaîtra pour se voir remplacé par quelque chose d'encore plus bizarre et inexplicable.
Selon une autre théorie, la chose se serait en fait déjà produite (Douglas Adams)

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1177
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Re: Césars 2017

Messagepar Denis » sam. févr. 25, 2017 6:31 pm

Tout à fait ce que je dis plus haut sur cette 'réunion de bobos' : Ken Loach...
Pour le palmarès, Divines...crapules oui !
http://www.lesoir.be/1448338/article/so ... aya-amamra
http://www.fdesouche.com/826441-cesar-2 ... nt-surface
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1177
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Re: Césars 2017

Messagepar Denis » dim. févr. 26, 2017 7:58 pm

Dearesttara a écrit :Je me permettrais d'ajouter trois autres moments forts : le discours de Ken Loach, engagé comme on l'aime (même si[i]


Je viens de lire un article (Le Parisien, lien ci-dessous)qui conforte ce que j'ai écrit plus haut et dans mon message Facebook. Que cela soit Cluzet, Clowney, ou Loach, ça puait le parti-pris nauséabond.

Quant au réalisateur britannique, Ken Loach, absent à la cérémonie, il a fait lire un message dans lequel il invite ni plus ni moins les Français à voter à gauche aux prochaines élections....Incroyable, par procuration !
C'est sûrement cela que tu appelles un discours engagé de Loach comme on l'aime :sad3: ...Qu'il s'occupe de l'état de la Grande -Bretagne...Les mêmes qui trouvaient que la venue de Polanski était normale...Les bobos du showbiz dans leur bulle lunaire ! :shock:

Décidément, j'ai bien senti en attendant le lendemain pour seulement visionner le passage de Bebel, la seule véritable star de la soirée.

http://www.leparisien.fr/laparisienne/a ... 1481423552

http://www.ouest-france.fr/culture/cine ... re-4821524
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).

Avatar de l’utilisateur
Dearesttara
Messages : 215
Inscription : mer. déc. 28, 2016 1:31 pm

Re: Césars 2017

Messagepar Dearesttara » dim. févr. 26, 2017 11:05 pm

Ken Loach donne une voix aux "sans-voix" depuis 50 ans. Il a traqué tous les torts de notre société inégalitaire : lui, il sait ce qui se passe chez le peuple, ce qui lui donne une légitimité que je ne rencontre chez aucun politicien ni le gratin en effet de ceux qui assistent aux Césars. Mettre Cluzet et Loach dans le même sac... là, c'est à mon tour de rigoler : s'il y a bien quelqu'un qui n'est pas dans sa bulle lunaire, c'est Loach. Je suis autant de gauche que tu es communiste denis, je dis simplement que ce gars est engagé et qu'il est légitime depuis longtemps.

Quant à l'actrice de Divines, je te dirai la même réponse que Clint Eastwood lorsqu'il défendait les remarques racistes, xénophobes, et misogynes de Trump : Just fucking get over it. Toujours faire la part des choses entre l'homme et la personnalité publique du moment que l’œuvre n'est pas idéologiquement infâme (et il n'y a rien d'infâme dans Divines). J'ai vu tous les films où les actrices étaient nommées au césar du meilleur espoir féminin, et Oulaya Amamra mérite largement son prix, même si la Paula Beer de Frantz le méritait aussi. D'ailleurs, je trouve ça marrant que comme par hasard, on ait attendu le soir de la cérémonie pour tomber sur ses tweets - que je n'excuse en aucun cas - exactement comme certaines affaires politiques en pleine campagne présidentielle.
D'après une théorie, le jour où on découvrira à quoi sert l'Univers, ledit Univers disparaîtra pour se voir remplacé par quelque chose d'encore plus bizarre et inexplicable.
Selon une autre théorie, la chose se serait en fait déjà produite (Douglas Adams)

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1177
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Re: Césars 2017

Messagepar Denis » lun. févr. 27, 2017 8:07 am

Oui mais Loach, c'est le Mélenchon anglais tout simplement! Rien à voir avec l'Angleterre des Avengers qui est l'âme de notre forum.
Qu'il se contente de faire des films qui intéressent certaines personnes, mais qu'il garde ses leçons de vie pour lui. On voit l'état de la Grande-Bretagne, déjà dans une situation pitoyable sur plusieurs points.
Quant au film encensé par les bobos de tout poil, il est de la même graine de ce que tous les médias nous vomissent actuellement. Il existe un gap entre les goûts des bobos gauchos et celui des Français. Les Césars sont l'autosatisfaction d'une caste déconnectée du peuple. En plus viennent s'ajouter les textes antisémites sans équivoque de la réalisatrice et d'une actrice. Des propos caniveaux à la Mehdi Meklat. Je parie que nos médias traditionnels vont taire l'affaire encore plus fois. C'est néanmoins préoccupant et impardonnable.
Ne mêle pas Eastwood avec des racailles de banlieue. C'est pathétique et sans fondement. Quant aux qualificatifs que tu attribues à Trump, je vois que tu as bien appris le message des medias. Vois-tu, dans cette société, on fustige un type qui fait quelques blagues comme tout un chacun mais on ferme les yeux sur un ex président qui se faisait faire des gâteries et qui recevait des callgirls dans son jet privé. ..
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).

Avatar de l’utilisateur
Dearesttara
Messages : 215
Inscription : mer. déc. 28, 2016 1:31 pm

Re: Césars 2017

Messagepar Dearesttara » lun. févr. 27, 2017 1:56 pm

L'Angleterre des Avengers est une Angleterre fantasmée, tout comme la plupart des fictions : si on veut voir la vraie Angleterre sur l'écran, il faut se tourner justement vers des documentaires, ou des films naturalistes comme du genre de Ken Loach. Et il y a tellement de fictions qu'on en oublie la réalité...
Oui, La Grande-Bretagne est un état pitoyable, et Loach le martèle depuis 50 ans : I Daniel Blake, malgré ses défauts, n'en est qu'une preuve de plus, aisément transposable en France. Loach filme le peuple, au plus près du peuple, en cela il est plus vrai que Brian Clemens : les qualités des Avengers sont ailleurs, dans un royaume de l'imaginaire si justement décrit par Liardet.

Tu veux connaître les goûts des français ? Je te fais la liste du box-office 2016 des films français :
- 1. Les Tuche 2 : Comédie pouet-pouet sur une famille de français gagnant 100 M€ au loto qui part en Amérique. Le film est une horreur.
- 2. Camping 3 : Sans commentaire
- 3. Demain tout commence : énorme dégoulinade faite pour plaire aux "bobos" avec un gentil noir (Omar Sy) victime d'une méchante blanche qui le force à s'occuper d'un fils qu'il a eu avec elle après un coup d'un soir tandis qu'elle va vivre sa vie ailleurs.
- 4. Radin ! avec Dany Boon : humour lourdingue sur "c'est-pas-bien-de-gagner-de-l'argent", pas faite pour plaire à la droite.
- 5. Retour chez ma mère d'Eric Lavaine, par l'auteur de Poltergay (un navet sur une maison hantée par des fantômes gays), Protéger et servir (un film décrivant la police comme des débiles profonds), Bienvenue à Bord et Incognito, avec Franck Dubosc... je continue ?
- 6. Les Visiteurs : la révolution. Bon, je ne l'ai pas vu, et je te fais confiance sur ton observation positive, denis.
- 7. Brice de Nice 3 : No comment.
- 8. Pattaya : comédie "de banlieue" avec 3 blagues sous la ceinture par minute.
- 9. Chocolat : que tu qualifierais de "bien-pensante" sur un noir victime de racisme dans la France des années 1890...

Conclusion : les français veulent ou des films "bobo bien-pensants", ou des comédies ratées. La différence est que les César priment des films qui généralement n'ont pas eu grand succès en salle (et davantage réussis, ne t'en déplaise).

Désolé denis, mais je me moque qu'on parle d'Eastwood ou d'Amamra : à partir du moment où tu dis ou défends quelqu'un qui a dit des propos racistes, xénophobes, etc. peu importe que tu sois un grand nom ou un débutant, tu es dans le même sac. Je ne vois pas pourquoi Eastwood aurait un passe-droit. Je n'excuse pas les tweets d'Amamra et Benyamina, je dis juste que c'est bizarre qu'on crie au complot lorsque des affaires surviennent en pleine présidentielle, mais que quand l'affaire des tweets arrive le soir des Césars, on y voit qu'une coïncidence.

Oh pour Trump, je lui reproche surtout son incurie politique : ne pas savoir que le Muslim Ban entre en contradiction avec le Premier amendement de la Constitution des Etats-Unis, ne pas savoir qu'il n'a plus le droit de percevoir de l’argent de gouvernements étrangers, de clients de ses hôtels, de baux immobiliers et de ses transactions immobilières à l’étranger, violant ainsi les deux premiers articles de la Constitution américaine, exprimer ouvertement son désir de repénaliser l'avortement en nommant un juge anti-IVG à la cour suprême, ce qui annulerait l'arrêt Roe v. Wade... Amasser autant de scories en à peine un mois de présidence, il faut avouer que cela reste inédit. Et ceci n'est pas une manipulation médiatique, juste des faits.
D'après une théorie, le jour où on découvrira à quoi sert l'Univers, ledit Univers disparaîtra pour se voir remplacé par quelque chose d'encore plus bizarre et inexplicable.
Selon une autre théorie, la chose se serait en fait déjà produite (Douglas Adams)

Avatar de l’utilisateur
camarade totoff
Messages : 247
Inscription : mar. déc. 27, 2016 10:00 am
Localisation : Vitry sur Seine (94)

Re: Césars 2017

Messagepar camarade totoff » lun. févr. 27, 2017 2:10 pm

Je reste perplexe devant la liste des films que tu cites Dear. C'est effrayant ! Je n'en ai vu aucun et mon impression est que je suis en très net décalage avec mes contemporains. Le plus rassurant peut-être c'est que je ne rentre pas dans la case "bobo bien-pensant" ni amateur de comédie raté. On se rassure comme on peut.

J'ai vu un film de Loach, c'était "Lady Bird" et je l'ai violemment détesté au point que je ne vais plus voir aucun de ses films. Un tort artistique sûrement mais je préfère aller au cinéma uniquement pour me distraire. L'ambition est mince, je le confesse.

Je reproche également à Trump sa nullité politique mais aussi sa vulgarité. Un Président doit avoir une certaine aura de représentation, ce qu'il n'a pas. Ses actes inconsidérés et ses propos (et ses tweets) déconsidèrent la fonction présidentielle et abîme l'image des Etats-Unis.
« La suprême ironie de la vie, c’est que nul n’en sort vivant » (Robert Ansen Heinlein)

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1177
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Re: Césars 2017

Messagepar Denis » lun. févr. 27, 2017 2:38 pm

L'Angleterre décrite par Loach n'est, heureusement, pas celle que je connais. Faut voir ce qu'il va chercher constamment. Des extraits me suffisent. Ce n'est pas un cinéma intéressant mais militant.
Je retrouve les traditions britanniques dans Chapeau melon. Il en existe encore fort heureusement d'où ma signature sur le forum. Harry Brown et les commentaires de Sir Michael Caine depeignent la réalité du pays et des quartiers comme Elephant and castle. Ce sont les copains politiques de Loach qui ont mis le pays où il en est actuellement.

Je connais cette liste de navets et le nivellement du cinéma français. Quand va t on s'arrêter de creuser? Le problème est qu'on ne propose rien de mieux au Français. Ils gobent ce qu'on leur donne.
Les Césars priment des films de bobos gauchos. Tout le parterre de participants en font partie. C'est une tribune politique. L'année dernière une femme de ménage maghrébine et cette année des dealeuses de banlieue. Pathétique. Les deux genres soulignent la pauvreté du cinéma qui n'a jamais été autant subventionné !

Rien de comparable entre les propos raisonnés d Eastwood et les écrits antisémites des deux Arabes.

Trump fait une politique que la majorité des Américains veulent voir appliquer n'en déplaise aux médias et autres anarchistes de tout poil. On assiste de la part des medias à un déni de démocratie inquiétant. Du jamais vu même au temps de l'URSS! On voit la même chose arriver en France avec les actions des gauchistes à Nantes hier, avec la bénédiction du pouvoir socialiste.
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).

U2LOVER
Messages : 66
Inscription : jeu. déc. 29, 2016 12:32 pm

Re: Césars 2017

Messagepar U2LOVER » mar. févr. 28, 2017 9:34 pm

Haha, je pense que le sujet va au delà du thème "César 2017"
Dernière édition par U2LOVER le jeu. mars 02, 2017 7:22 pm, édité 2 fois.


Revenir vers « Jean-Paul Belmondo »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités