Téléfilm : Incident aux chutes Victoria, 1992

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1172
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Téléfilm : Incident aux chutes Victoria, 1992

Messagepar Denis » mer. janv. 18, 2017 6:16 pm

En France, ce téléfilm a été édité pour la première fois en 2013 par Showshank Films (au format DVD2) en version sous-titrée accompagnée d'un doublage français réalisé pour la première diffusion du téléfilm au Québec. Le titre du téléfilm dans l'édition française a été traduit par Incident aux chutes Victoria.
9 juin 2014 : "Tourné un an plus tard, le téléfilm est conçu comme le précédent avec deux parties de 90 minutes. Bien trop long pour qu’il n’y ait pas de temps mort et des bavardages superflus. Un format pas adéquat pour coller aux nouvelles de l’auteur. L’action se passe en 1910 lorsque Holmes veut se retirer dans une ferme du Sussex pour se consacrer à l’apiculture. Il est contacté par King Edward pour se rendre en Afrique du Sud (membre du Commonwealth) et ramener un diamant inestimable : The Star of Africa.

Ce second film est bien meilleur que le premier avec un budget bien plus conséquent. On visite la faune et la flore africaine avec un tournage sur place agréable. Les ambiances exotiques africaines du siècle dernier sont bien recrées. Cela fait aussi plus penser à Poirot sur le Nil qu’à une enquête holmésienne !

Le voyage en bateau montre encore une dame qui s'amourache du vieux Holmes (au grand dam de Watson) et rien ne se passe avant le vol du joyau. On y rencontre encore des personnages célèbres (Marconi et l’ancien président Roosevelt). Un suspect est appréhendé et la première partie a deux passages particulièrement ridicules : la longue poursuite pour rattraper le train et le voyage de Holmes avec un voyageur au-devant de la locomotive. Sinon, Watson dit avoir 58 ans et Holmes 56 alors que les deux acteurs ont 70 piges au moment du tournage! Patrick Macnee se déplace souvent avec une canne et je pense que c’est dû à l’arthrose (déjà évoquée au moment des New Avengers) plutôt qu’au personnage incarné.

La seconde partie propose une chasse au lion et quelques rebondissements pour arriver à une intrigue abracadabrante et une véritable chasse au trésor. L'ambiguïté du retournement final est même volontairement laissée sans solution claire. Il y a du mou dans l’intrigue mais aussi trois jolies femmes qui raidissent, surtout la plus chaude qui termine malheureusement à moitié bouffée par un crocodile.

A voir pour le ‘fun’ mais en aucun cas pour retrouver une atmosphère holmésienne si bien recrée dans la série Granada. "
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).

Revenir vers « Séries TV »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités