Nicolas Bouland sur Eastwood

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1167
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Nicolas Bouland sur Eastwood

Messagepar Denis » mar. déc. 27, 2016 10:56 pm

Juste pour vous dire que Clint est aussi mon acteur/réalisateur favori,meme mon fils porte son prénom...Make my day!
J'ai manqué "Invictus" mais un grand carton en relief de présentation de "Gran Torino" trone dans mon bureau pas loin des figurines en balsa de John et Emma acquises au défunt "Avengers Club". (11 mars 2010)

Clint a poussé la chansonnette dans le western musical "La kermesse de l'Ouest" de Josuah Logan avec Lee Marvin;de son propre aveu ce n'est pas ce qu'il a fait de mieux,de fait ce film vu il y a longtemps et rarement diffusé ne m'a pas laissé un grand souvenir.Un 45 t a existé,je l'ai vu et manqué betement sur une bourse rémoise!
Bien meilleure est sa prestation (tiens,voilà que je parle Yoda!) dans "Honkytonk Man" ou il interprète un chanteur de country vaguement inspiré de Hank Williams;film émouvant aux superbes images des grandes plaines envahies par le sable durant la Dépression.(14 octobre 2010)

Je viens d'acheter la bio "non autorisée" de Clint par P.MacGilligan,après avoir attendu sa sortie en poche pour ne pas cautionner à prix élévé un ouvrage que je savais crispant...De fait l'auteur prend le contrepied de la quasi totalité des critiques,expédie en quelques pages des films importants (pour les démolir,la plupart du temps...) et se passionne davantage pour les galipettes du "biographé" que pour son oeuvre.
A avoir dans sa bibliothèque pour le principe,mais à lire avec circonspection,comme dans le temps le "Lennon" de A.Goldman qui avait fait scandale.
On en apprend bien plus sur la carrière de Clint dans les bouquins de Schickel ou de P.Brion,le dénigrement systématique laisse une impression "revancharde" dont on a du mal à voir le but sinon mercantile. (20 novembre 2010)

Dans les prévisions,soirée "clintienne" sur France3 le jeudi 24 Février avec le multidiffusé (mais superbe) Pale Rider suivi de "Les proies" beaucoup plus rare,film chéri par Clint et Siegel mais qui n'a remporté qu'un succès d'estime...(7 février 2011)

Soirée "Philo Beddoe" diamanche 6 Mars sur Direct8 avec "Doux dur et dingue" suivi logiquement de "Ca va cogner".2 comédies sur fond de baston et de country,avec l'orang-outan Clyde "casse la Cadillac" en guest star;ce n'est pas ce que Clint a fait de plus fin,mais c'est délassant meme si l'humour pipi-caca,surtout dans le 2ème,ne vole pas très haut...
Enorme succès dans l'Amérique des "rednecks",moins dans la Lozère profonde! (1 mars 2011)

Soirée Clint le jeudi 12 Janvier sur France3 (et non 2 comme je l'avais imprudemment évoqué il y a quelques posts):en prime time le multidiffusé "Sur la route de Madison",love story contrariée avec Meryl Streep (à force de revoir le film,je la trouve plus supportable!) suivi de l'inédit "Lettres d'Iwo Jima",contant la bataille du Pacifique vue du coté nippon.
Durant les Fetes on a pu revoir "De l'or pour les braves",comédie guerrière anarchisante lorgnant du coté de "MASH" avec un grand numéro de Sutherland en tankiste déjanté,qui eclipse presque Clint qui la joue plus sobre,et dont les souvenirs de tournage et de post'prod ne sont pas des meilleurs. (3 janvier 2012)

La meilleure bio est pour moi celle de Richard Schickel (Presses de la Cité) mais elle date de la fin des 90's et les films récents manquent à l'appel.Celle de McGilligan plus récente (Pocket) est trop "pamphlétaire" pour etre vraiment sincère.Bel album de Patrick Brion (la "voix qui tue" du Cinéma de Minuit"!) chez La Martinière,mais les "beaux livres" reprennent souvent les memes photos,leur analyse est courte et leur tarif la plupart du temps stratosphèrique...Publication conjointe "Le Monde/Chiers du Cinéma" il y a quelques années,bonne intro pour un prix très raisonnable.Il y a longtemps,bouquin intello de Simsolo aux "Cahiers",et plusieurs rééditions de l'ouvrage de F.Guérif chez Artefact puis Ramsay (l'auteur me l'a dédicacé lors d'une expo sur le polar,à l'époque ou des gens intéressants visitaient l'Aube profonde) (7 janvier 2012)

Je trouve la pub clintienne plus "patriotique" que particulièrement engagée,et en ce sens fidèle à son personnage.Mais bon,ça ne fera pas date dans sa filmo,il sera au moins passé au superbowl!
Par alleurs,il travaillerait sur un remake (un de plus!) de la comédie musicale "A Star is born" déjà vu au moins 3 fois je crois,dans les 30's,la version immortelle avec Judy Garland love et James Mason et une plus récente (avec Barbra Streisand?could be...) (7 février 2012)

Décès il y a quelques jours de Bruce Surtees,directeur de la photo et "complice" de Clint sur de nombreux films dans les années 70 et 80,des "Proies" à "Pale Rider". (29 février 2012)

Film excellent,qui ne sera finalement pas le dernier de la carrière d'acteur de Clint,tant mieux!c'est vrai que la métamorphose du grincheux en humaniste est un peu rapide.Bonnes scènes de comédie (le refus puis l'acceptation des plats exotiques),des dialogues brillants,des passages émouvants mais refusant le pathos (souvenirs militaires,rencontres avec le curé et le shaman,appels du héros à ses enfants...).
Je verrai sous peu "Au-delà",à suivre donc! (12 mars 2012)

Vu hier "Au-delà" (Hereafter en VO).Le film raconte la rencontre (à la fin) de 3 personnes marquées par des évènements tragiques en lien avec l'après-vie:une journaliste française chargée de rédiger une bio de Mitterrand,qui survit au tsunami asiatique et qui a des visions durant son bref "coma" (Near Death Experience);un gamin dont le jumeau meurt dans un accident,et qui cherche à savoir ce qui est advenu de lui;enfin un médium plus angoissé qu'attiré par ses "pouvoirs" de communication avec les morts.
Il y a de très fortes séquences:le raz de marée,bref mais impressionnant;l'attentat du métro de Londres,qui prend totalement par surprise...mais en dépit d'une interprétation convaincante,on a l'impression que Clint a du mal à croire à son hypothèse para-religieuse,ce qui nous vaut des scènes de "visions" infèrieures à celles d'autres films (L'expérience interdite par ex);par ailleurs il s'embrouille dans une histoire d'amour un brin languissante entre le médium et une femme avec qui il partage des cours de cuisine,qui traine parfois en longueur.
On retrouve le Clint "social" dans les scènes narrant la calamiteuse vie de famille des jumeaux à Londres,on se croirait chez Ken Loach!Brève mais marquante prestation de Marthe Keller en psy anticonformiste,qui semble s'inspirer de personnages réels (Kubler-Ross,Marie de Hennezel...)
Bilan:on a envie d'aimer,mais ce n'est pas le chef d'oeuvre espéré en dépit d'un beau sujet. (20 mars 2012)

Vu récemment "J Edgar" bio controversée du discuté "boss" inamovible du FBI.On reconnait la patte clintienne dans l'élégance de la mise en scène,qui permet de ne pas s'égarer dans les nombreux flash-backs (en novlangue:retour en arrière).Les reconstitutions d'époque sont minutieuses,on passe des roaring 20's à la guerre du Vietnam sans "bourde" notable.Interprétation convaincante,y compris dans le "vieillissement artificiel" (parfois foireux dans certains biopics),de Di Caprio aussi brillant que dans "Aviator".On peut regretter le manque de ressemblance de Bob Kennedy et surtout Nixon (président que j'aime bien!) mais ils ne font que passer.
Plein d'infos coté historique,il faut suivre (affaire Lindbergh,vie privée de la très laide Eleanor Roosevelt,fantaisies amoureuses de JFK...),mais le pensum est évité.
Quand à savoir si le vrai JEH était gay comme le laisse soupçonner (un peu lourdement) le film,on n'en sait pas plus en ce jour de Marche des Fiertés (arf) qu'à l'époque.Qu'il ait été un expert de la manip et des coups tordus,ainsi qu'un amateur de dossiers confidentiels (Mulder sors de ce corps!) ne fait guère de doute,et qu'il ait parfois joué avec la vérité est probable,mais le traiter de "plus grand salaud d'Amérique" semble un peu provoc'.
Bref ,un bon film mais moins personnel que d'autres,et qui en France du moins ne peut passionner que les clintophiles farouches et les fondus d'histoire contemporaine.Par chance,je suis les 2.
Quelques jolies scènes:le resto avec les actrices,les relations avec la secrétaire éperdue d'admiration...
A quand un biopic de Roy Cohn,avocat frénétiquement antirouge sous McCarthy,et lui aussi homo caché? (30 juin 2012)

Bon,il faut reconnaitre que le prestation de Clint ne fut pas foudroyante,mais la façon dont elle est commentée dans les médias français tous obamaniaques ou presque laisse planer un doute sérieux sur leur objectivité.Je ne défends pas Romney dont certaines prises de position "sociétales" ne me conviennent aucunement (si j'étais électeur,je serai bien embété pour cette fois),mais je suis persuadé que si Eastwood avait dit la meme chose à une convention démocrate,on n'aurait pas évoqué sa "fatigue" d'un ton commisératoire (le pauvre vieux;il ne sait plus ce qu'il dit,etc) ni accusé de "pitrerie" comme le fait Libé.
Après tout,il a le droit de ne pas faire partie du tout-Hollywood (Jon Voight était aussi à la convention) qui lève des sommes considérables pour la réélection quasi assurée de Barack.Sans doute aurait-il du mieux préparer son allocution.
Quand aux accusations de "facho" elles nous ramènent à l'orée des 70's et aux heures glorieuses des "gauchos",ce débat là est clos depuis un nombre appréciable de décennies mais les manes des sieurs Guiguet,Teisseire,Sorel (et de Pauline Kael of course!) qui le comparaient à un nazi (arf!) flottent encore au-dessus de nos tetes ébahies. (31 août 2012)

Clint persiste et signe:il vient de participer à un spot TV électoral en faveur de M.Romney;le Nouvel Obs qui relaie l'info qualifie aimablement la voix d'Harrt de "chevrotante" (c'est pas tout à fait Pétain,mais on se rapproche... )
Je ne sais pas pourquoi mon ordi s'obstine à boycotter les majuscules... (25 octobre 2012)

C'est aussi la phrase qui m'a le plus marqué,une future citation,à retenir pour demain...s'il existe! (25 octobre 2012). Dernier message qui faisait référence à un autre sujet.. .
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1167
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Re: Nicolas Bouland sur Eastwood

Messagepar Denis » mer. oct. 25, 2017 8:53 pm

J'aurais bien aimé avoir terminé le dossier Eastwood pour demain, car cela marquera les cinq ans de la disparition de Nicolas Bouland.
Mais celui qui me reste, American Sniper, est un gros morceau à traiter.
Néanmoins, j'ai envoyé un message à son fils et je vous communique sa réponse:
Bonjour Denis! Merci beaucoup pour ton message et pour les souvenirs toujours intacts que tu gardes de mon père, et que tu continues à partager! Un grand merci également pour ce beau dossier complet et exhaustif, sur ce grand acteur et réalisateur, et que tu lui dédie. Il serait extrêmement honoré d'un tel hommage ! Cela a du représenter une somme de travail particulièrement conséquente mais, je l'imagine, ô combien enrichissante. Je vous souhaite également une bonne continuation pour la suite et je ne manquerai pas de transmettre à ma mère ces dernières nouvelles qui lui feront chaud au coeur. Clint Bouland
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1167
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Re: Nicolas Bouland sur Eastwood

Messagepar Denis » ven. oct. 26, 2018 9:13 am

6 ans aujourd'hui que Nicolas nous a quittés...
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).

Avatar de l’utilisateur
séribibi
Messages : 242
Inscription : lun. déc. 26, 2016 10:29 pm

Re: Nicolas Bouland sur Eastwood

Messagepar séribibi » dim. oct. 28, 2018 2:23 am

6 ans déjà ! Nicolas était quelqu'un de super. Une pensée pour lui.


Revenir vers « Clint Eastwood »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invités