0 - Jamais plus jamais /Never Say Never Again 1983

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1107
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

0 - Jamais plus jamais /Never Say Never Again 1983

Messagepar Denis » ven. déc. 30, 2016 11:19 am

°°°
Never Say Never Again est moins bon que l'original, Thunderball. Il n'y a pas photo. Par contre, il est sacrément meilleur que le pastiche Octopussy, le bond 'officiel' sorti presque en même temps. J'avais vu celui-ci en Écosse (je travaillais là-bas à l’époque) et de nombreuses personnes étaient d'ailleurs sorties avant la fin. Avec Kim Basinger et Barbara Carrera...
7d851f4b4cbd27242aa8767564f8910e.jpg
7d851f4b4cbd27242aa8767564f8910e.jpg (76.59 Kio) Consulté 641 fois
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).

Avatar de l’utilisateur
Denis
Messages : 1107
Inscription : lun. déc. 26, 2016 7:24 am
Localisation : Edinburgh
Contact :

Re: 0 - Jamais plus jamais /Never Say Never Again 1983

Messagepar Denis » mer. févr. 28, 2018 10:48 pm

J’ai revu Never Say Never Again cette semaine.
Je viens de parcourir le dossier James Bond et de tomber avec effarement sur les notes des deux films sortis la même année : la même note pour Octopussy et Jamais plus jamais ! Hallucinant et à se demander si l’auteur a vraiment vu les films ; le même constat que pour des épisodes d’Amicalement votre
Tout puriste jamesbondien met au moins 3 au retour de Connery contre 1 à Octopussy, incontestablement le plus mauvais de la période Moore.
Le remake de Thunderball est certes inférieur à l’original, parfait, mais il est bien meilleur que Les diamants sont éternels, là où Connery avait laissé la saga douze ans plus tôt et rien que pour ça, son retour est bénéfique.
Quand on lit que le film est de série B et qu’il est inférieur à l’officiel Octopussy qui ‘rejoint les standards des James Bond’…Il y a de quoi se pincer… sans compter les commentaires dignes d’S.O.S Racisme … « Dès la rencontre à l’aéroport, Leiter se limite aux poncifs inhérents au Noir sympathique et débrouillard, faire-valoir classique du héros blanc. Le film y va également fort sur les clichés inhérents aux barbaresques arabes… »
Il manque dans cette critique assez plate plusieurs éléments croustillants comme Barbara Carrera qui refusa de se faire doubler pour les scènes d’amour avec Sean Connery, d’ailleurs elle refusa aussi de tourner Octopussy pour pouvoir jouer avec Connery…l’actrice, aussi chaude que dans le film, se baladait tout le temps nue dans le sauna pendant le tournage…alors que Kim Basinger dénonça un baiser appuyé de Sean où elle eut du mal à se défaire de lui…
Le seul point de la critique avec lequel je suis d’accord est la musique de Michel Legrand, inapproprié, mais John Barry fut sollicité et déclina pour ses liens avec Broccoli ; par contre, la chanson du film est très bien.
En tout cas, les Bond girls de ce film, Kim Basinger, qui n’avait jamais vu un Bond avant de tourner, et Barbara Carrera surpassent celles d’Octopussy, sans parler de l’intrigue car Octopussy est un programme pour enfants. Barbara Carrera fut d’ailleurs nominée pour un Golden Globe, ce qui est unique pour une Bond girl.
Il n’y a également dans la critique aucune référence du film à la saga, qu’on retrouve principalement dans les dialogues en VO, ni les apparitions clins d’œil, comme celle de Valerie Leon.
Ce film prouve que Bond est Connery, ‘Nobody does it better’.
Chapeau melon et bottes de cuir est un témoignage historique et un refuge de valeurs dans une Grande-Bretagne devenue excessivement multiculturelle dont les traditions tendent à se liquéfier en magma insipide (critique de Bright Horizon).


Revenir vers « James Bond »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité