NCIS : Nouvelle Orléans (2014-...)

Avatar de l’utilisateur
Patricks
Messages : 415
Inscription : lun. déc. 26, 2016 8:32 pm
Localisation : Valence
Contact :

Re: NCIS : Nouvelle Orléans (2014-...)

Messagepar Patricks » jeu. août 24, 2017 7:52 pm

J'ai reçu le coffret US avec la saison 3 et deux épisodes inédits, le crossover NCIS saison 14/Nouvelle Orléans que je vais chroniquer, mais surtout de belles photos!

Dossier bientôt bouclé pour Steed.

Avatar de l’utilisateur
Patricks
Messages : 415
Inscription : lun. déc. 26, 2016 8:32 pm
Localisation : Valence
Contact :

Re: NCIS : Nouvelle Orléans (2014-...)

Messagepar Patricks » jeu. août 24, 2017 8:00 pm

Il n'y aura conformément aux règles qu'une photo par épisode, mais davantage sur le forum.

Avatar de l’utilisateur
Patricks
Messages : 415
Inscription : lun. déc. 26, 2016 8:32 pm
Localisation : Valence
Contact :

Re: NCIS : Nouvelle Orléans (2014-...)

Messagepar Patricks » jeu. août 24, 2017 10:46 pm

Les 12 premiers épisodes soit la moitié de la série sont illustrés ce soir de trois photos chacun.

La suite, demain.

Avatar de l’utilisateur
Patricks
Messages : 415
Inscription : lun. déc. 26, 2016 8:32 pm
Localisation : Valence
Contact :

Re: NCIS : Nouvelle Orléans (2014-...)

Messagepar Patricks » ven. août 25, 2017 11:34 pm

Crossover : NCIS 14-15- Pandora’s box, part 1 (Inédit) **

Episode de la série NCIS. Scénario : Christopher J. Waild. Réalisation : Alrick Riley.

Cet épisode commence dans la saison 14 de la série mère pour continuer dans le spin off.

Résumé

Earl Goddard demande à Abby, du NCIS, de participer à une simulation d’attaque au gaz sarin. Mais on lui confie en réalité une vraie bombe qui manque de peu exploser.

Image
Image
Image

La critique

Nouveau crossover entre les deux séries. On est un peu perdu si l’on n’est pas familier de la série d’origine et de sa foule de personnages.

L’agent Abby Sciuto (Pauley Perrette) travaille avec Earl Goddard (Barry Shabaka Henley) participe à une simulation d’attaque terroriste qui est en fait bien réelle. On retrouve Goddard assassiné.

Il faut attendre la 30e minute pour que LaSalle apparaisse, et encore en visioconférence. On se rend compte que la série avec Bakula, après deux saisons, a commencé à ressembler à l’original, perdant sa singularité et son exotisme.

La déception vient de la faible participation de Scott Bakula et Lucas Black, et ce crossover via visioconférence laisse sceptique. Toutefois, l’intrigue est très bonne, et l’on attend avec impatience la suite. Mais tout aurait pu se condenser en un épisode de NCIS Nouvelle Orléans après une brève introduction avec Abby et Gibbs.

On profite de cet épisode pour évoquer le génocide en Bosnie. L’intrigue à être trop sérieuse et réaliste perd son aspect spectacle de distraction.

Anecdotes

Barry Shabaka Henley (1954-) a joué dans Le Terminal, Collatéral, Quatre frères.

De l’équipe Nouvelle-Orléans, il y a deux seuls membres : Scott Bakula et Lucas Black.
Dernière édition par Patricks le sam. août 26, 2017 11:43 am, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Patricks
Messages : 415
Inscription : lun. déc. 26, 2016 8:32 pm
Localisation : Valence
Contact :

Re: NCIS : Nouvelle Orléans (2014-...)

Messagepar Patricks » ven. août 25, 2017 11:35 pm

Suite et fin demain

Avatar de l’utilisateur
Patricks
Messages : 415
Inscription : lun. déc. 26, 2016 8:32 pm
Localisation : Valence
Contact :

Re: NCIS : Nouvelle Orléans (2014-...)

Messagepar Patricks » sam. août 26, 2017 12:52 pm

03-14- Pandora’s box, part 2 (Inédit) ***

Scénario : Christopher Silber. Réalisation : Levar Burton.

Résumé

L’agent Nick Torres du NCIS se rend à la Nouvelle Orléans sans avertir Pride pour poursuivre l’enquête sur la tentative d’attentat au gaz sarin et récupérer un ordinateur portable volé à la société Homeland. Mal lui en prend, car en menaçant un suspect, il est lui-même arrêté par la police. Pride craint un attentat au gaz en plein Mardi-Gras.

Image
Image
Image
Image

La critique

Généralement, dans un crossover, le scénariste est le même, ce qui n’est pas le cas ici. Waild laisse la place à Silber. De plus, la première partie était centrée sur Abby Sciuto, dont il n’est plus question.

Le décor change du tout au tout. Dans NCIS, le tournage utilisait beaucoup les studios, alors qu’à la Nouvelle-Orléans, c’est Mardi Gras et les décors naturels sont mis à contribution. Dans la première partie, Bakula et Lucas Black ne se déplaçaient pas, alors que nous avons ici deux acteurs de la série mère, Sean Murray et Wilmer Valdemara. Cela crée un déséquilibre au profit de la première des deux séries.

Torres et Gregorio échangent sur leurs expériences d’agents infiltrés le premier parmi les trafiquants de drogue, la seconde en Extrême Orient, mais ces bavardages n’installent jamais une véritable complicité en raison du manque de charisme de Wilmer Valdemera qui ressemble plus à un voyou qu’à un agent. Bak se prend très au sérieux, oubliant toute dérision. Heureusement, le réalisateur utilise à fond le décor de carnaval, ce qui sauve l’épisode.

La piste mène à un agent russe, Eva Azarova (Cassidy Freeman), que Dwayne Pride repère en étant costumé et masqué, ce qui vaut le coup d’œil. Gregorio se fait passer pour une Monika Grange (qui vient d’être assassinée) auprès d’elle et réussit à la duper en parlant égyptien. La scène évoque la bisexualité de Gregorio au début de façon discrète. Ceux qui n’ont pas vu les autres épisodes ne comprendront pas l’allusion. Mais ensuite, avec un baiser sur la bouche, Tammy Gregorio ne laisse plus aucun doute sur son coming out, d’autant que la scène est située vers la fin, lorsque l’agent russe Eva va finir sa vie en prison.

Le numéro chanté de l’artiste Maren Morris est nettement trop long et ennuyeux, servant à combler le temps.

Le chef d’Eva est un certain Victor (Erik Passoja). Il est amoureux d’elle, mais alors qu’un échange est prévu avec l’agent Torres prisonnier, elle poignarde son mentor.

Scott Bakula dans cette saison 3 a perdu son dynamisme et son humour, il semble fatigué et s’ennuyer. La scène où il est masqué aurait jadis prêté à un grand moment d’humour que nous n’aurons pas.

Une relation amicale se noue entre Sebastian et Timothy McGee. Par son suspense, l’épisode mérite largement trois étoiles et se révèle plus passionnant que la première partie.



Anecdotes

Cet épisode insiste beaucoup à la fois sur l’orientation sexuelle de Tammy Gregorio mais son goût de la vengeance contre son ex-mari, qu’elle compare avec celui d’Eva contre Victor.

Tammy Gregorio parle l’égyptien.

Mark Harmon alias Gibbs apparaît le temps d’une courte scène en visioconférence. Puis en studio lors du happy end.

Sean Murray (1977-) a joué dans Hocus Pocus les trois sorcières et Blessures secrètes. Dans NCIS Enquêtes spéciales, il est Timothy McGee.

Wilmer Valdemara (1980-) est surtout connu pour son rôle d’agent Nick Torres dans la saison 14 de NCIS Enquêtes Spéciales.

Cassidy Freeman (1982-) a joué un rôle récurrent dans Smallville.

Erik Passoja ( ?-) a joué dans Nip/Tuck, Esprits criminels, Hawaii 5-0.

Avatar de l’utilisateur
Patricks
Messages : 415
Inscription : lun. déc. 26, 2016 8:32 pm
Localisation : Valence
Contact :

Re: NCIS : Nouvelle Orléans (2014-...)

Messagepar Patricks » sam. août 26, 2017 2:46 pm

03-22- Aie foi en ma parole (Knockout) ****

Scénario : Chad Gomez Creasey et Greta Heinemann. Réalisation : Gordon Lonsdale.

Résumé

Sonja Percy est en prison, sous la pression du maire Hamilton. Ce dernier assiste à un match de boxe. L’un des spectateurs, Morgan, un aumônier de la Navy, est assassiné. Sur les lieux, Hamilton provoque Dwayne. Entre eux, c’est la lutte à mort.

La critique

Scott Bakula a complètement changé sa façon de jouer la comédie, passant pour donner un exemple de Roger Moore à Daniel Craig. Il incarne ici un homme ivre de vengeance, qui a perdu tout sens de l’humour. Habituellement, il détournait les scripts pour les adapter à son jeu, et faire son numéro. Ce qu’il faisait dans Enterprise et dans les deux premières saisons de la présente série.

Le fan est un peu déconcerté par ce changement de cap, d’autant plus que la saison 3 est globalement ennuyeuse et pas à la hauteur de ce qui a précédé.

Très vite, l’équipe arrête un suspect, Carlton Boone (Arjav Smith) qui incite à penser que le maire Hamilton est derrière l’affaire, ce que le spectateur le plus distrait à déjà compris. Dans le quartier dévasté par l’ouragan Katrina de Clearwater, Hamilton veut faire des opérations immobilières avec la mafia, et l’aumônier Morgan s’y opposait. Johnny Rudd (Rome Flynn), le boxeur qui considérait le prêtre comme son père a manqué de peu tuer Boone.

Percy, connue comme agent fédéral, est mise en prison avec des détenues de droit commun, ce qui la place en péril de mort.

Entre fusillades et bagarres à Clearwater, l’épisode est d’une extrême violence. En témoigne à la 20e minute le visage ensanglanté de Pride après un mitraillage de la mafia dans un entrepôt.

Loretta Wade dit à Pride qu’il est aveuglé par la rage et plus en capacité de mener son équipe. C’est la première fois qu’une tension extrême s’installe entre eux.

La vérité finit par éclater après un carnage dans l’église : l’aumônier avait caché une carte mère de téléphone portable qui montre l’identité de son meurtrier, Stone (Maury Sterling), l’homme de confiance d’Hamilton.

Pour autant, Dwayne Pride après l’enterrement du pasteur Morgan, décide de ne pas le faire arrêter afin qu’il le mène à prouver la culpabilité d’Hamilton.

L’épisode se termine sur un cliffhanger. Le téléspectateur est scotché sur son fauteuil. Mais je le répète, on aimerait un Bakula moins teigneux.


Anecdotes

Maury Sterling (1971-) a tourné dans l’adaptation cinéma de L’agence tous risques.

Rome Flynn ( ?-) est principalement connu pour Amour, gloire et beauté.

Arjay Smith (1983-) a joué dans Le jour d’après.

Image
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
Patricks
Messages : 415
Inscription : lun. déc. 26, 2016 8:32 pm
Localisation : Valence
Contact :

Re: NCIS : Nouvelle Orléans (2014-...)

Messagepar Patricks » sam. août 26, 2017 3:55 pm

03-23- Chantier à haut risque (Down the rabbit hole) ***

Scénario : Brad Kern. Réalisation : Edward Ornelas.

Résumé

Stone, suivi par Pride, ouvre le feu dans une rue de la ville, puis disparaît. Patton découvre une liste de VIP’s parmi lesquelles l’une est la cible de Stone. Le directeur du NCIS, Dan Sanchez, mute Pride, tandis que Percy est enfin libérée de prison.


La critique

Si la fin de cette saison est bien écrite et passionnante, contrairement à l’ensemble, Scott Bakula continue de jouer de façon hystérique.

Loretta conseille à Pride de ne pas faire de son enquête une affaire personnelle. Il est muté par Dan Sanchez (Carlos Gomez), le directeur du NCIS.

Hamilton tombe dans un piège un peu grossier. Dwayne le provoque et lui met une puce électronique micro espion dans sa veste. Désormais, tout semble trop facile. Cela permet à l’équipe d’apprendre que la cible de Stone est une députée du congrès, Michelle Angelou (April Grace) qui s’oppose à l’expulsion des habitants du quartier de Clearwater, pour lequel le maire a d’importants projets lucratifs immobiliers à mettre en œuvre. Pour cela, il a besoin des autres élus du congrès.

Pride devient fou, est à bout de nerfs, et son équipe s’en rend compte. Il ne dort plus, éructe ses ordres, bref se trouve en situation de faiblesse.

En méga-méchant diabolique, Steven Weber, dont le jeu est trop sobre, n’est pas toujours à la hauteur. Maury Sterling en Stone joue mieux et nous fait croire à un fauve menaçant et dangereux.

Pride tente de prévenir Michelle Angelou qu’elle est en danger de mort, mais elle le prend pour un complice du maire. En voulant la sauver, Dwayne perd sa place au NCIS.

Finalement, Hamilton empoisonne Michelle, tandis que Pride profite de l’explosion de son bar pour se faire passer pour mort. L’épisode donne trop dans l’outrance et récolte seulement trois étoiles.


Anecdotes

April Grace (1962-) a joué dans Je suis une légende, A I Intelligence artificielle, Constantine.

Carlos Gomez (1962-) a joué dans Desperado et Le négociateur.


Image
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
Patricks
Messages : 415
Inscription : lun. déc. 26, 2016 8:32 pm
Localisation : Valence
Contact :

Re: NCIS : Nouvelle Orléans (2014-...)

Messagepar Patricks » sam. août 26, 2017 5:15 pm

03-24- La chute (Poetic justice) ***

Histoire de Christopher Silber et Katherine Beattie. Adaptation : Christopher Silber. Réalisation : James Hayman.

Résumé

Pride kidnappe le maire Hamilton. Il veut le faire parler. Ses agents obtiennent l’aide du directeur du FBI, Isler.

La critique

On peut reprocher à cet ultime épisode de tomber dans la bande dessinée. L’enlèvement du maire, qui devient un pantin pathétique, le retour d’entre les morts de Pride, la menace d’un virus empoisonnant la rivière à Clearwater, tout est un peu au-delà de la mesure. Le combat Hamilton-Pride perd en crédibilité à force d’outrances.

A la place de Bak, on a l’impression de voir Bruce Willis dans un Die Hard. Il est à souhaiter que pour la saison suivante, on revienne à une certaine normalité, à ce que la série demeure dans son domaine pour une question de crédibilité.

Isler devient sympathique : il est l’homme qui sauve la mise et la vie de Pride. Les dernières dix minutes nous font croire que l’on est dans un James Bond. Ensuite, nous assistons à une scène théâtrale, où Pride feint de vouloir exécuter le maire avant de baisser son arme « Douglas Hamilton, you’re under arrest ».

Cette fin est à l’image d’une saison 3 qui n’a pas tenu ses promesses. On espère retrouver le gentil Bak de Code Quantum se glissant dans la peau du chef de file de la branche NCIS de la Nouvelle Orléans entre deux morceaux au piano. A ce titre, à mon avis, la prochaine saison va être décisive, et il serait opportun de faire revenir la fille et le père du héros, de développer des intrigues plus humaines, car on sombre trop souvent dans la caricature.

Malgré une fin qui tente de dérider le spectateur avec Pride dans le bar détruit et son équipe qui vient pour tout remettre en ordre, ce qui semble impossible, Scott Bakula ne nous livrera pas un sourire. Ou alors, c’est un sourire intérieur. La notion que l’équipe forme une famille prime lors ce final.

On mettra trois étoiles, mais on croise les doigts pour une meilleure saison à venir.

Anecdotes

Matt Servitto (1965-) qui joue le garde du corps du maire fut l’un des interprètes de la série Les Soprano.


Image
Image
Image
Image

Saison 3 envoyée à Steed.

Avatar de l’utilisateur
Steed3003
Site Admin
Messages : 423
Inscription : dim. déc. 25, 2016 8:32 pm
Localisation : Londres
Contact :

Re: NCIS : Nouvelle Orléans (2014-...)

Messagepar Steed3003 » dim. août 27, 2017 12:01 pm

La saison 3 de NCIS Nouvelle Orléans est en ligne ! :D

http://lemondedesavengers.fr/hors-serie ... 4/saison-3
LE site sur les plus grandes séries TV et sagas cultes du cinéma : http://lemondedesavengers.fr
LE forum des passionnés : http://lemondedesavengers.fr/forum


Revenir vers « Années 2010 »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités