200 dollars plus les frais (1974-1980)

Avatar de l’utilisateur
Patricks
Messages : 415
Inscription : lun. déc. 26, 2016 8:32 pm
Localisation : Valence
Contact :

Re: 200 dollars plus les frais (1974-1980)

Messagepar Patricks » sam. févr. 04, 2017 2:44 pm

05-21- La malédiction du pharaon, 2e partie (Never send a boy king to do a man’s job : part 2) **

Scénario : Juanita Bartlett. Réalisation : William Wiard

Résumé

Richie se fait passer pour le conservateur d’une exposition d’art egyptienne. Tout ceci pour venger son père et prendre Coombs.


La critique


Dans cette seconde partie, les choses semblent trop faciles pour Jim et Richie. Coombs est réputé être un gangster implacable, or il se laisse duper par Jim en texan, Jimmy Joe Maker, en liaison avec un certain Robert Wendkos (Todd Martin).

Tout a tendance à s’embrouiller : l’exposition d’art égyptienne (Trisha Noble peine à nous faire croire qu’elle est attachée culturelle égyptienne avec son type très américain) semble un peu plaquée sur l’intrigue de façon artificielle.

Robert Webber, dans son jeu, nous paraît parfois emprunté. Trisha Noble en Mina Scadafi/Odette séduit Coombs et devient sa maîtresse. Mais on a un peu de mal à croire à la farce.

Au milieu de cette intrigue burlesque, James Garner laisse passer quelque sentiment. Il semble vraiment jaloux de Coombs/Robert Webber. Il s’en ouvre à Richie de façon détournée. Jim feint d’étrangler Wendkos, ce qui épate trop facilement le gangster.

Richie est un peu éclipsé dans cette deuxième partie. On apprend qu’il a 14 ans.

La réapparition d’Angel voulant effrayer avec la malédiction du pharaon ne convainc pas. On se croit au théâtre et pas dans une série policière.

Lorsque Coombs se met à croire à la malédiction et à avoir peur, Robert Webber doit se surpasser pour rendre son personnage crédible.

La fin semble un peu téléphonée. Coombs est terrorisé et fait un chèque de 450 000 dollars pour sauver sa peau. Harold Gould fait sa réapparition pour la scène finale.

Jim se comporte un peu en collégien amoureux avec Odette. La victoire contre Coombs trop facile donne à cet opus une note maximale de deux melons.


Anecdotes


Cet épisode rappelle les théories sur les morts bizarres de ceux qui en 1922 ont trouvé le tombeau de Toutankhamon.



Image

Avatar de l’utilisateur
Patricks
Messages : 415
Inscription : lun. déc. 26, 2016 8:32 pm
Localisation : Valence
Contact :

Re: 200 dollars plus les frais (1974-1980)

Messagepar Patricks » sam. févr. 04, 2017 4:00 pm

05-22- Le mort vivant (A different drummer) ****

Scénario : Rudolph Borchert. Réalisation : Reza S. Badiyi.


Résumé

Jim est blessé. On le retrouve dans une voiture, percutée par deux ivrognes. A l’hôpital, il assiste à d’étranges agissements d’un médecin.

La critique

Cette avant-dernière saison se termine avec un épisode sombre. Diffusé en avril 1979 aux Etats-Unis, il reprend le thème du trafic d’organes, abordé l’année précédente dans Morts suspectes (Coma) de Michael Crichton.

On s’éloigne nettement du ton habituel burlesque. Rockford assiste à une autopsie dont le supposé cadavre est toujours vivant. Il est décidé à résoudre l’affaire.

Il décide de mener une enquête sur la fondation « Extension de la vie », un peu l’alter-ego du Jefferson Institute dans Coma.

Très vite, il gêne et est victime d’un attentat. L’ambiance de l’opus est grave et dramatique. Ce style convient mieux à la série.

Le suspect est le docteur Yost (John Considine). Le comédien est particulièrement convaincant dans ce rôle sinistre. On est loin des pitreries d’Angel.

Ce qui brouille la piste est le duo Casey (Dave Cass) et Dumas (Carmen Argenziano), les deux ivrognes qui ont causé l’accident. Ils tentent de tuer Jim alors qu’il fouille le bureau du docteur Yost.

Le père de Jim est indigné des soupçons que ce dernier a envers Yost. Tout en enquêtant, Jim fait ami ami avec le médecin qui aime le sport. Ils se voient lors de moments de détente pour en faire.

Jesse Welles fait sa troisième apparition dans la série, dans un rôle différent. Elle incarne l’assistante du docteur, Sorel. Mais ici, on la trouve mal à l’aise et peu impliquée.

Quelqu’un sabote la voiture de Jim qui échappe à la mort, la scène avec les freins sabotés rappelle La mort aux trousses.

Se faisant passer pour un ami ancien militaire de Yost, Jim continue des investigations en allant voir Lucy et Evan Grange qui ont élevé le médecin.

Evan Grange dresse un portrait à faire trembler de Yost. Il aurait incendié la maison de sa mère et provoqué sa mort. Sociopathe, psychopathe, Yost est un coupable trop évident. Jim trouve une foule de témoins.

Le privé se confie à Becker. L’épisode est une sorte de plagiat de Coma. Mais ici, le trafiquant d’organes est un dangereux maniaque. John Considine est effrayant à souhait en médecin diabolique.

Le suspense est roi. Notre héros réussit à terrasser le monstre. L’épilogue prend tout son temps pour bien expliquer et ne laisser aucune zône d’ombre, alors que souvent les fins sont bâclées.

Longtemps après la vision de l’épisode, John Considine hante la mémoire du téléspectateur avec ce docteur Yost diabolique.


Anecdotes


John Considine (1935-) a joué au cinéma dans Un mariage, Femme de rêve, Sauvez Willy 2.


Image


Saison 5 envoyée à Steed.

Avatar de l’utilisateur
Steed3003
Site Admin
Messages : 423
Inscription : dim. déc. 25, 2016 8:32 pm
Localisation : Londres
Contact :

Re: 200 dollars plus les frais (1974-1980)

Messagepar Steed3003 » sam. févr. 18, 2017 12:42 pm

Deux nouvelles saisons par Patricks sont en ligne ! :)

Saison 4 : http://lemondedesavengers.fr/hors-serie ... 0/saison-4
Saison 5 : http://lemondedesavengers.fr/hors-serie ... 0/saison-5
LE site sur les plus grandes séries TV et sagas cultes du cinéma : http://lemondedesavengers.fr
LE forum des passionnés : http://lemondedesavengers.fr/forum

Avatar de l’utilisateur
Patricks
Messages : 415
Inscription : lun. déc. 26, 2016 8:32 pm
Localisation : Valence
Contact :

Re: 200 dollars plus les frais (1974-1980)

Messagepar Patricks » sam. févr. 18, 2017 3:03 pm

Steed, pour la saison 5, il y a 22 épisodes, non 20, et la même photo est présente deux fois 5 19 partie 1 et 5-20

Avatar de l’utilisateur
Dearesttara
Messages : 215
Inscription : mer. déc. 28, 2016 1:31 pm

Re: 200 dollars plus les frais (1974-1980)

Messagepar Dearesttara » sam. févr. 18, 2017 3:57 pm

Justement, Patricks, ton point de vue sur les épisodes de 90 minutes est pour le moins fluctuant : ainsi,

Dans la saison 1, tu considères le 1.03 Affaire classée comme un épisode de 90 minutes alors qu'il est souvent considéré comme un épisode en deux parties. Cela est raccord avec la tradition d'avoir toujours des saisons de 22 épisodes (seule la 6 est plus courte) : le considérer comme un seul épisode ramène la saison à 21 épisodes puisque le pilote n'est pas "inclus" (comme NCIS Nouvelle Orléans : le 1er épisode n'est pas Crescent City, c'est le "pilote").

Tu considères la saison 4 comme ayant 21 épisodes parce que tu considères le double épisode final comme un seul épisode de 90 minutes, mais aux US, on a bien 22 épisodes par saison, et l'épisode est considéré là-bas comme 2x45 min et non 90.

Pour la saison 5, tu respectes la dénomination US de séparer 5.09 Black Mirror et 5.19 Never send a boy... et on devrait bien avoir 22 épisodes, là pas de problème, c'est comme tu l'as dit une imprécision de notre cher admin, mais alors je comprends moins pourquoi tu raisonnes autrement pour les saisons 1 et 4... à moins que ce soient d'autres erreurs de Steed3003 !
D'après une théorie, le jour où on découvrira à quoi sert l'Univers, ledit Univers disparaîtra pour se voir remplacé par quelque chose d'encore plus bizarre et inexplicable.
Selon une autre théorie, la chose se serait en fait déjà produite (Douglas Adams)

Avatar de l’utilisateur
Patricks
Messages : 415
Inscription : lun. déc. 26, 2016 8:32 pm
Localisation : Valence
Contact :

Re: 200 dollars plus les frais (1974-1980)

Messagepar Patricks » sam. févr. 18, 2017 4:28 pm

Selon les sites us consultés, on a des variations sur deux épisodes de 45 ou un épisode de 90. L'essentiel cependant est la photo mise deux fois, alors qu'il manque celle de l'assassin, le médecin trafiquant d'organe du dernier épisode (voir dossier sur ce topic)

Avatar de l’utilisateur
Steed3003
Site Admin
Messages : 423
Inscription : dim. déc. 25, 2016 8:32 pm
Localisation : Londres
Contact :

Re: 200 dollars plus les frais (1974-1980)

Messagepar Steed3003 » sam. févr. 18, 2017 9:16 pm

La photo a été corrigée ! :)
LE site sur les plus grandes séries TV et sagas cultes du cinéma : http://lemondedesavengers.fr
LE forum des passionnés : http://lemondedesavengers.fr/forum

Avatar de l’utilisateur
Patricks
Messages : 415
Inscription : lun. déc. 26, 2016 8:32 pm
Localisation : Valence
Contact :

Re: 200 dollars plus les frais (1974-1980)

Messagepar Patricks » ven. févr. 24, 2017 6:43 pm

06-01- De l’or en barre (Paradise cove) *

Scénario et réalisation : Stephen J. Cannell.

Résumé

Jim est menacé d’expulsion suite à une plainte déposée par un certain Calloway. Il se retrouve vigile de la copropriété où il a installé sa caravane.

La critique

Sixième et dernière saison, annulée à mi parcours au bout de 12 épisodes par NBC en raison des blessures répétées au genou et au dos de James Garner, malade également d’un ulcère. Une autre explication réside dans le fait que la série coûtait chère et n’était plus rentable, NBC et Universal ayant perdu plusieurs millions de dollars, l’audience s’effritant.

Le premier épisode de cette ultime saison est plutôt médiocre. Mariette Hartley n’a aucun charme, même si c’est une bonne actrice.

Carl Calloway (Leif Erickson) fait une chasse au trésor. Il recherche des lingots d’or cachés dans le sable cinquante ans auparavant. A la fin de l’épisode, on apprend qu’il est policier en retraite, et était chargé du vol des lingots.

L’histoire n’est guère passionnante. Calloway a cherché cet or, mais s’est fait doubler par un bandit, Roscoe Ragland (Peter Brocco), qui croupit dans un hôpital après avoir perdu la raison. L’épisode multiplie les scènes de cascade automobile.

Calloway était un contrebandier d’alcool dans les années 30. Jim lui tend un piège avec un faux marché, acceptant de déménager sa caravane. On regrette l’abus de scènes nocturnes pour une série se déroulant sur les plages de Malibu. Les cascades sont là pour meubler les trous de gruyère du scénario.

On ne croit pas une seconde au couple Althea Morgan (Mariette Hartley)-Jim Rockford.

Une saison qui commence bien mal. L’insupportable Angel est réduit à la portion congrue, chose que l’on ne regrettera pas.


Anecdotes

Mariette Hartley (1940-) a joué dans Pas de printemps pour Marnie.

Leif Erickson (1911-1986) est la vedette de Chaparral.



Image

Avatar de l’utilisateur
Patricks
Messages : 415
Inscription : lun. déc. 26, 2016 8:32 pm
Localisation : Valence
Contact :

Re: 200 dollars plus les frais (1974-1980)

Messagepar Patricks » ven. févr. 24, 2017 8:30 pm

06-03- A chacun sa couronne, 2e partie (Lions, tigers, monkeys and dogs, Part 2) **

Scénario : Juanita Bartlett. Réalisation : William Wiard.

Résumé

Continuant son enquête pour savoir qui veut tuer Kendall, Jim Rockford trouve comme coupable la dernière personne à laquelle il aurait pensé.

La critique

A l’enterrement de Richard Soderling, Jim rencontre le gangster Tommy Minette (Manette en VO).

Ce dernier l’invite à un rendez-vous où Jim se rend avec un ami, Martel (Leo Gordon), lequel est grièvement blessé.

L’enquête de Jim continue dans le milieu de la pègre. Kendall se révèle une femme débrouillarde, fauchée mais qui sait toujours trouver des combines. Lauren Bacall est une bonne partenaire pour James Garner. Elle met du cœur à l’ouvrage, alors que le script est difficile à défendre.

Dans la première moitié de cette seconde partie, Dana Wynter joue les arlésiennes.

Menacée de mort, Kendall est sous la protection de Jim qui flirte avec elle. Le père, Rocky, voit cette romance d’un bon œil, Kendall lui rappelant sa femme, la mère de Jim.

C’est la princesse Irene qui tente de tuer son amie Kendall. On perd du temps avec les pitreries d’Angel Martin, le comédien Stuart Margolin cabotinant comme jamais.

Gus Fairfield (Michael Lombard) accuse Irene de l’avoir engagé pour tuer Kendall. Gus n’est pas cru par la police. Irene demande à son amant Freddie Danzig (Christopher Thomas) de tuer son amie.

Dana Wynter joue vraiment bien. Dans un genre différent de Lauren Bacall bien sûr. Mais le scénario ne convainc pas. La production s’est sans doute dit qu’en engageant une grande vedette du cinéma, le public n’y verrait que du feu, mais l’ennui s’installe.

C’est la saison de trop, le cœur n’y est plus. La série légère des années 70 a vécu.


Anecdotes

Kendall raconte à Jim que le patron du restaurant divise ses clients entre les qualifiant de quatre catégories : lions, tigres, macaques et chiens.


Image

Avatar de l’utilisateur
Patricks
Messages : 415
Inscription : lun. déc. 26, 2016 8:32 pm
Localisation : Valence
Contact :

Re: 200 dollars plus les frais (1974-1980)

Messagepar Patricks » sam. févr. 25, 2017 12:11 pm

06-04- Le rock’n’roll a la vie dure, 1ere partie (Only rock’n’roll will never die, part 1) **

Scénario : David Chase. Réalisation : William Wiard.

Résumé

L’associé d’un chanteur de rock, un certain Brian Charles a disparu. Le chanteur, Tim Richie, engage Jim pour le retrouver. Le fameux Brian est un toxicomane. Chez Tim, Jim rencontre une ravissante journaliste, Whitney Cox.


La critique

A nouveau un épisode en deux parties. Le monde du rock est présenté de façon caricaturale, comme c’est souvent le cas dans les séries policières.

La regrettée Marcia Strassman assure la partie charme. Dans cette enquête, Jim retrouve un vieux copain, Eddie Lo Presti (George Loros). Il travaille pour le chanteur.

A nouveau, Jim utilise les déguisements. Il se fait passer pour un chanteur de country texan. L’aspect comédie reprend le dessus par rapport au suspense.

On remarque dans cette première partie que le rythme est assez lent. A l’intrigue principale se mêle une histoire de procès.

Diane Bjornstrom (Leigh Christian) traîne le chanteur devant les tribunaux, tandis que Jim découvre que le disparu, Brian, est mêlé à la pègre.

Whitney propose à Jim une association pour mener l’enquête. La journaliste a plusieurs prétendants, Eddie Lo Presti, Honoré Florio (Alan Chappuis) et Tim. Beaucoup trop de bavardages et peu d’action dans cette première partie.

Il semble que l’on aurait pu condenser tout en un épisode. On se perd en confidences. Cela casse le rythme.

Anecdotes

Marcia Strassman (1948-2014) a joué dans Chéri, j’ai retréci les gosses, Chéri, j’ai agrandi le bébé, L’homme de fer, La croisière s’amuse, L’île fantastique, Magnum, Arabesque, Histoires fantastiques, Alerte à Malibu.

Leigh Christian (1945-) a participé à Nanou, fils de la jungle, Superflics en jupons, Butterfly au cinéma, et à la télévision dans Hooker, Rick Hunter, L’homme qui tombe à pic, L’homme qui valait trois milliards, Starsky et Hutch, Cannon, Hawaii Police d’état. Elle ne tourne plus depuis 1987.


Image


Revenir vers « Années 70 »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invités